Alors que la procédure d'affectation de Parcoursup a été lancée mercredi, déjà 1,5 million de propositions ont été faites en réponse aux près de 7 millions de vœux formulés par les futurs étudiants. Mais 400 établissements ont accepté un nombre d'étudiants supérieur à leur capacité d'accueil.

La procédure d'affectation a commencé mercredi sur Parcoursup
La procédure d'affectation a commencé mercredi sur Parcoursup © Radio France / Marie-Coralie Fournier

C'est un premier bug pour le cru 2019 de la plateforme Parcoursup : deux jours seulement après la clôture des demandes, le dispositif d'admission post-bac mis en place par les ministères de l'Education et de l'Enseignement supérieur connaît déjà un premier dysfonctionnement. Sont concernés principalement BTS et écoles d’art, mais aussi quelques classes préparatoires et des universités.

Trop de demandes acceptées

La plateforme a été extrêmement active depuis la date et l'heure limites pour la formulation des vœux d'affectation, qui était fixée mercredi 15 mai à 19h : les 898 054 candidats inscrits avaient formulé 6,9 millions de vœux sur les quelque 14 500 formations que compte Parcoursup. Entre mercredi et jeudi, près de 1,5 million de propositions ont été envoyées aux futurs étudiants. 

Mais les ministères indiquent qu'un problème a eu lieu sur environ 400 formations : les équipes chargées de la vérification des procédures d'admission ont identifié "des taux anormalement élevés de propositions d'admission" formulées par ces formations "par rapport à leur capacité d'accueil". En clair, ces formations ont accepté plus d'étudiants qu'elles ne peuvent en recevoir. 

Nouvelles propositions

Selon les équipes de Parcoursup, chaque candidat concerné par ce dysfonctionnement a reçu une information individuelle, avec trois cas de figure : soit une nouvelle proposition d'admission en bonne et due forme dans la même formation, soit un placement sur liste d'attente, soit la réactivation de propositions de formations qui avaient été préalablement refusées (la procédure d'admission est progressive : les affectations sont proposés à mesure que les précédentes sont refusées - et libèrent donc des places pour les suivants). 

Le ministère rappelle toutefois que seules 2% des formations sont concernées, et que la plupart des candidats n'avaient pas demandé de place dans ces 400 formations. "A cette heure, l'ensemble des propositions formulées sur Parcoursup sont à jour", précise la plateforme. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.