Un nouveau protocole sanitaire précise les conditions de la rentrée de septembre.

La "limitation du brassage" des élèves dans la cour de récréation n'est plus obligatoire.
La "limitation du brassage" des élèves dans la cour de récréation n'est plus obligatoire. © Radio France / Corinne Fugler

Port du masque, distanciation physique, récréation et cantine : quid de la rentrée scolaire cette année ? Elle aura lieu dans moins d'un mois, et se prépare donc dès maintenant. France Inter a eu accès au tout dernier protocole sanitaire. Protocole bien plus souple qu'avant les vacances. 

Finie, d'abord, la distance d'un mètre imposée entre chaque élève. Elle n'est "plus obligatoire lorsqu'elle n'est pas matériellement possible ou qu'elle ne permet pas d'accueillir la totalité des élèves", précise le texte. Autrement dit, dans des classes trop exiguës ou trop chargées.

Les groupes peuvent se mélanger dans la cour de récré

Dans la cour de récréation, les groupes peuvent se mélanger, la "limitation du brassage n'est plus obligatoire". Les élèves peuvent échanger des objets, que ce soit en récréation (ballons, jeux, ils peuvent s'asseoir sur les mêmes bancs) ou dans les classes (livres, journaux, crayons...) Le masque, lui, reste obligatoire pour les collégiens et les lycéens, mais seulement si le mètre de distance ne peut pas être garanti. C'est aux parents de fournir ce masque. Pour les personnels, il n'est plus de mise en maternelle. En élémentaire, collège et lycée, il doit être porté à moins d'un mètre.

Un protocole largement allégé donc, et heureusement pour Philippe Vincent du SnpDEN, principal syndicat des chefs d'établissements : "On a bien vu, et c'est l'expérience du printemps, que les règles trop strictes étaient incompatibles avec l'accueil de tous les élèves", estime-t-il. "On a bien vu les dégâts en terme de décrochage chez certains types d'élèves. Il est évident qu'il faut favoriser un retour massif des élèves à l'école pour combattre ces risques et que de ce point de vue, seul un protocole allégé devait le permettre."

Protocole allégé aussi dans les universités

Et alors que les écoles avaient rouvert en mai, les universités, elles, étaient restées portes closes. Cette rentrée sera donc encore davantage inédite pour les étudiants, avec là aussi un protocole allégé. Le masque ne sera obligatoire que si la distance d'un mètre - ou un siège vide - entre chaque étudiant ne peut pas être respectée.

Pour y parvenir, le ministère demande aux universités d'adapter la jauge des amphithéâtres pour éviter les regroupements trop importants. Dans certaines filières surchargées, on sait déjà que ce sera mission impossible, même si ces établissement sont invités à élargir l'amplitude horaire des cours pour étaler le nombre d'étudiants sur toute une journée. Enfin, le ministère avertit que le protocole pourra être remis en cause avec des reconfinements localisés, en cas de reprise de l'épidémie.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.