Avec le Brexit, de nombreuses familles qui étaient installées en Grande-Bretagne, et notamment à Londres, reviennent en France. Un défi pour l'Éducation nationale, qui met les petits plats dans les grands pour accueillir au mieux ces élèves bilingues.

Le lycée international Lucie Aubrac de Courbevoie, en plein cœur du quartier de la Défense
Le lycée international Lucie Aubrac de Courbevoie, en plein cœur du quartier de la Défense © Radio France / Sonia Bourhan

Le lycée international Lucie Aubrac de Courbevoie, installé dans le quartier de la Défense, est un lieu tout trouvé pour proposer aux familles installées à Londres, qui ont décidé de revenir en France après le Brexit, un enseignement de qualité. Quelques élèves sont d'ores et déjà inscrits, mais c'est surtout à la rentrée prochaine que ces familles devraient s'installer en France. 

Tout est déjà prêt : les bâtiments sont neufs et une section internationale en anglais britannique vient d'ouvrir. "On a quatre étages, avec des panneaux photovoltaïques au niveau supérieur pour la production d'électricité et des panneaux solaires, et une volonté de faire quelque chose de très naturel, avec du bois partout", explique Valérie Ficara, fraîchement arrivée au poste de proviseure. 

 Le nouveau lycée international Lucie Aubrac de Courbevoie, des bâtiments neufs, tout en verre et en bois.
Le nouveau lycée international Lucie Aubrac de Courbevoie, des bâtiments neufs, tout en verre et en bois. © Radio France / Sonia Bourhan

Volonté d'un enseignement adapté

Il s'agit d'un lycée général et technologique avec des sections internationales en arabe, chinois, et donc anglais britannique depuis cette année, en raison du Brexit. "Il y a quelques parents qui sont arrivés, qui reviennent de Londres et de ses environs, avec une volonté de trouver un enseignement adapté pour leurs enfants, afin qu'ils ne perdent pas cet usage des deux langues", explique la cheffe d'établissement. 

Pour la proviseure, le Brexit est une chance pour le quartier de la Défense et pour les élèves du secteur. Des élèves ravis de bénéficier de ces nouveaux locaux : "C'est propre, c'est neuf, il y a de nouvelles salles, des nouvelles installations, des nouveaux ordinateurs, qui marchent mieux que dans d'autres secteurs de Courbevoie", se réjouit l'une d'entre eux,"on découvre de nouvelles personnes qui n'ont pas forcément la même langue que nous, elles nous apprennent des choses". Pour l'instant, le lycée compte 550 élèves, et devrait atteindre 1500 élèves. Parmi eux, 10 à 15% viendraient de Londres : ils sont très attendus ici. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.