Plus de 15 jours après la rentrée, il manque encore des enseignants dans les établissements. Les situations sont très inégales. Or, on sait que les absences récurrentes des professeurs ont un impact à long terme sur la scolarité. C'est notamment source d'inégalités entre les élèves, encore plus avec la réforme du bac.

Plus de 15 jours après la rentrée, il manque encore des enseignants dans les établissements.
Plus de 15 jours après la rentrée, il manque encore des enseignants dans les établissements. © AFP / DOMINIQUE FAGET

Du côté des proviseurs ou du côté des parents d'élèves, le constat est unanime : la situation s'aggrave et les absences non remplacées sont plus nombreuses.

Dans 45% des établissements, il manquait des professeurs à la rentrée, selon une enquête du Snpden, le syndicat des chefs d'établissements. C'est plus que les années précédentes, comme l'a constaté Florence Delannoy, proviseure d'un lycée rural au sud de Lille : "Il nous manquait un professeur de mathématique. Nous avons obtenu un remplaçant au bout d’une semaine. Mais il me manque deux professeurs de physique et là cela devient très compliqué. D’autant plus, quand dans une classe de seconde, le professeur de physique et le professeur de mathématiques manquent en même temps."

"On commence l’année sans professeur de physique, mais ne vous inquiétez, il sera là bientôt"

Les disciplines scientifiques sont particulièrement concernées. Ce qui inquiète beaucoup les parents d'élèves. Surtout dans le contexte de la réforme du lycée où le contrôle continu compte pour 40% de la note finale du bac. Hubert Salun est porte-parole de la fédération Peep : "Avant on nous disait dans les établissements, 'On commence l’année sans professeur de physique mais ne vous inquiétez, il sera là bientôt, les élèves rattraperont'. Là si les élèves ont leurs premières épreuves du tronc commun en février et qu’à la Toussaint le professeur n’est pas encore là, ou que le professeur d’enseignement numérique n’est pas encore là, c’est comme si le jour du bac, on dit à certains élèves : "vous avez 2 heures et que d’autres en ont 4". Il y a une inégalité entre les élèves."

L'an dernier, le Cned avait proposé des modules d'enseignement à distance dans des collèges, pour des absences de courte durée. Mais la Peep rappelle que rien ne remplace un professeur dans la classe.

Pour l'instant, le ministère de l'Éducation nationale ne donne pas de chiffres concernant les absences des professeurs

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.