La rentrée sera signe de changement pour la Sécurité sociale et les mutuelles des étudiants. L'Assurance maladie affirme que tout se fera automatiquement. La cotisation sera de 217 euros.

Avize 27 août 2018. Des élèves dans une salle de classe lors de la rentrée scolaire pour les BTS viticulture et oenologie d'Avize Viti Campus, principal centre de formation de la filière Viti/vini en Champagne.
Avize 27 août 2018. Des élèves dans une salle de classe lors de la rentrée scolaire pour les BTS viticulture et oenologie d'Avize Viti Campus, principal centre de formation de la filière Viti/vini en Champagne. © Maxppp / Alexandre Marchi/ Est Républicain

La fin annoncée du régime spécifique de la Sécurité sociale pour les étudiants se fera automatiquement et n'entraînera aucune démarche particulière, excepté de "bons gestes" à acquérir pour s'assurer d'être bien remboursé, selon l'Assurance maladie.

Le gouvernement avait annoncé la fin du régime étudiant de Sécurité sociale fin 2017. Cette réforme prend donc effet ce samedi, le 1er septembre 2018.

Les étudiants n'auront alors plus à se soucier de leur inscription auprès de l'assurance maladie obligatoire et seront rattachés au régime général automatiquement.

Cela veut dire que : 

  • Tous les étudiants seront assujettis auprès de la caisse primaire d’assurance-maladie de leur lieu d’habitation
  • Les nouveaux étudiants le seront dès la rentrée
  • Les étudiants entrés à l'université avant 2018 seront au régime général à partir de 2019
  • Il n'y a rien à faire comme démarche

Les étudiants n'auront donc plus à acquitter les 217 euros de cotisation à la Sécu.  D'ici la fin du régime spécifique étudiant, programmée pour le 1er septembre 2019 par la loi sur l'orientation et la réussite des étudiants (ORE), l'année universitaire 2018-2019 sera une période transitoire.

Les nouveaux étudiants continueront automatiquement d'être affiliés à leur régime de protection sociale actuel, le plus souvent celui de leurs parents (régime général, régime agricole ou autres régimes spéciaux) et n'auront aucune démarche particulière à effectuer.

Les bons réflexes

L'Assurance maladie leur recommande néanmoins de "bons gestes" :

  1. penser à créer son compte sur ameli.fr pour consulter l'état de son dossier et les remboursements
  2. mettre à jour de leurs informations personnelles
  3. envoyer un relevé d'identité bancaire (RIB) à sa caisse primaire d'Assurance maladie pour recevoir ses remboursements

Pour les étudiants qui avaient déjà ce statut l'an passé, l'Assurance maladie rappelle qu'ils resteront provisoirement dans leur mutuelle étudiante pour l'année 2018-2019.

Cette prolongation se fera de manière automatique sans que les étudiants concernés aient à faire une démarche spécifique pour cela.

Au 1er septembre 2019, ils basculeront automatiquement au régime général et seront rattachés à la Caisse de leur lieu de résidence.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.