Après une année chamboulée sur le plan scolaire, les élèves partent en vacances... Mais certains gardent un œil sur leurs livres de classe. Les établissements de soutien scolaire enregistrent des demandes de cours en hausse, pour l'été mais aussi et surtout en prévision de la rentrée.

Les demandes sont de plus en plus nombreuses pour les cours de soutien scolaire
Les demandes sont de plus en plus nombreuses pour les cours de soutien scolaire © Maxppp / Lionel VADAM / PhotoPQR / L'Est Républicain

Entre une année scolaire perturbée par la crise sanitaire et des parents un peu plus stressés qu'à l'accoutumée, les cours de soutien scolaire ont le vent en poupe cet été : à peine les cours "classiques" terminés, certains élèves rempilent déjà, et ont réservé un créneau pour la semaine précédant la rentrée.

Chez Acadomia par exemple, l'un des leaders des cours privés, les inscriptions ont bondi de plus de 50% au mois de juin, avec une hausse de 23% par rapport à l'année 2019. Pour l'été, les inscriptions ont été en hausse de 35%.

"Je suis là pour améliorer mes résultats l'année prochaine", explique Lucas, 17 ans, qui joue les prolongations dans une agence Acadomia à Montrouge, dans les Hauts-de-Seine. "J'ai loupé deux semaines de cours parce que j'étais cas contact, et j'ai senti le besoin de retravailler après, c'est pour cela que je suis venu ici", précise-t-il. Comme lui, trois autres élèves sont sur les bancs de ce centre de cours en début d'été, pour déjà préparer leur rentrée en terminale. 

Des cours déjà complets pour la fin de l'été

Pour donner les cours de maths : Chedli Getita, qui travaille aussi pour l'Éducation nationale. Il a lui aussi vu les besoins de soutien de ses élèves augmenter : "C'est très compliqué. Parfois, beaucoup de parties de cours ont été sautées, ou on est passés dessus vite fait. Il y a aussi des cours pour lesquels on a envoyé des documents en pensant que les élèves les liraient... ce qui n'est pas vrai."

Dans cette agence, les inscriptions sont en légère progression en ce début d'été. Et cela va aller crescendo, précise Linda Rondet, directrice des centres du secteur : "On a une vraie demande sur les stages d'été : les familles sont un peu inquiètes de l'évolution, et demandent donc des remises à niveaux. On a une demande par anticipation où l'on a déjà des classes de cours collectifs qui sont déjà complètes pour début septembre, et surtout pour la période du 23 au 27 août". Juste avant, donc, la rentrée scolaire.