La ministre de l’Enseignement supérieur souhaite une rentrée qui soit la plus normale possible, à 100% en présentiel. Des barnums de vaccination seront présents sur les campus.

Frédérique Vidal a annoncé cette semaine une rentrée la plus normale possible.
Frédérique Vidal a annoncé cette semaine une rentrée la plus normale possible. © AFP / Hans Lucas / Valentino Belloni

La rentrée des élèves a lieu le jeudi 2 septembre, celle des étudiants démarre également à partir de la semaine prochaine, selon des dates échelonnées en fonction des facultés et des niveaux. La ministre de l'Enseignement supérieur avait promis, en juillet, une rentrée en 100% présentiel sur les campus, à condition que les étudiants soient suffisamment vaccinés. Ce sera le cas. Elle va donc pouvoir tenir sa promesse et a annoncé cette semaine une rentrée la plus normale possible

Pour François Germinet, président de Cergy Paris Université, membre de la Conférence des présidents d’université, la reprise des cours en 100% présentiel "c'est un grand ouf" après une année "relativement compliquée". "C'est ce que les étudiants et les professeurs attendent, parce que l'année passée a été relativement compliquée avec beaucoup de situations extrêmement difficiles chez les étudiants", a-t-il rappelle sur franceinfo.

Un soulagement pour les étudiants

Lucie ose à peine croire qu'elle va peut-être enfin connaître une année normale. Elle rentre en troisième année de licence à la Sorbonne à Paris, après deux années chaotiques. "Depuis mars de ma L1, j'ai eu extrêmement peu de cours en présentiel. Les professeurs donnaient des cours sur zoom ou alors laissaient des notes vocales sur une plateforme de l'université et donc je pense qu'on attend tous d'avoir des vrais cours en amphithéâtre et en classe de travaux dirigés pour pouvoir apprendre dans les meilleures conditions". Un retour en présentiel très attendu donc, mais qui réserve tout de même quelques angoisses. Ça fait deux ans qu'on n'a pas eu de partiels, donc on redoute aussi cette troisième année pour ça" avoue Lucie.

Des partiels, des cours en amphis, ce retour en présentiel est possible notamment grâce à la vaccination. Lucie est vaccinée, comme une majorité d'étudiants. 80% des 18-29 ans ont reçu au moins une première dose. Et des journées de vaccination seront organisées sur les campus. 

Le masque est maintenu, ainsi que les consignes d'aération et de nettoyage des locaux. Le pass sanitaire ne sera pas exigé dans les établissements de l'enseignement supérieur, sauf pour les événements festifs, les journées d'intégration ou les séminaires avec plus de 50 personnes. Pas de pass non plus dans les restaurants universitaires. Les étudiants comme les personnels espèrent seulement que les règles ne changeront pas en cours d'année.