La journaliste et auteure Samar Yazbek est l'invitée de Laura El Makki. Ses deux livres, Feux croisés et Les Portes du Néant nous plongent au cœur du conflit syrien.

Samar Yazbek,
Samar Yazbek, © Sipa / Baltel / Sipa
Syrie - Irak, les fronts contre l'EI juin 2016 @Visaactu
Syrie - Irak, les fronts contre l'EI juin 2016 @Visaactu

Alep, Homs, Damas, Palmyre, Raqqa …

Aujourd’hui, la Syrie se réduit à quelques noms de villes égrenés dans nos journaux... On ne sait pas toujours bien où les placer sur la carte, ni ce qu’il s’y passe, et qui se bat contre qui. Mais on sait depuis cinq ans maintenant que ces villes et leurs habitants meurent à petit feu.

Dans ce chaos, heureusement, on discerne quelques voix... Elles nous parviennent du fond du néant grâce à une femme que rien n’arrête. Elle s’appelle Samar Yazbek, et elle est née pour être écrivain.

« Samar », en arabe, ce sont les histoires qu’on se raconte à la nuit tombée, juste avant d’aller dormir. Et depuis le printemps 2011, elle n’a fait que ça : raconter l’histoire de son peuple, aller sur le terrain et risquer sa vie pour dire la vérité d’une guerre.

Ses livres, Feux croisés et Les Portes du néant, sont des témoignages comme il en existe peu. La peur, l’horreur, la mort, mais l’espoir aussi, et la liberté : ce soir, Samar Yazbek est à mes côtés pour nous parler d’une Syrie détruite, mais bien vivante.

Fatima Cherqaoui sera notre interprète.

 Laura El Makki, Samar Yazbek et Fatima Cherqaoui (interprète)
Laura El Makki, Samar Yazbek et Fatima Cherqaoui (interprète) © Radio France

Titres musicaux :

Titre 1 : « Sayeb El Far3i » d'El-Far3i

Titre 2 :    Lena Chamamyan

Archives et extraits sonores :

1/ Joseph Kessel, témoin parmi les hommes, Entretiens avec, mai 1956

2/ Extrait du documentaire franco-syrien Eau argentée réalisé par Ossama Mohammed et Wiam Simav Bedirxan, sorti en salles en décembre 2014. Traduction assurée par Hugo Combe

3/ Chanson d'Ibrahim Kachouch reprise par les manifestants syriens à Hama le 29 juin 2011. L'artiste sera tué par les forces armées de Bachar Al-Assad quelques jours après cette manifestation.

4/ Lecture d'un extrait du livre Les portes du Néant, p. 17, lu par Laure Grandbesancon

5/ Lecture d'un extrait du livre Les portes du Néant, p. 212-213, lu par Laure Grandbesancon :

"Personne n'écrivait sur l'héroïsme quotidien des Syriens, ni sur la façon dont ils transformeraient le pays. Eux-mêmes demeuraient indifférents aux slogans et aux paroles chocs. Eux, les anonymes, ignorés de tous qui risquaient leur vie. Ils se réveillaient chaque jour, heureux d'être encore en vie. Ils menaient une existence simple parmi les ruines, les oliviers et les figuiers. Aussi sûrement que le jour succède à la nuit, ils grandissaient, enfantaient et mouraient sans faire de bruit. Une vie à toute vitesse. "

Retrouvez 1001 mondes sur les réseaux sociaux...

sur Facebook et Twitter

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.