À 9h03, ce mardi 11 septembre 2001, quand un second Boeing percute la tour Sud du World Trade Center, l’Amérique comprend qu’elle est attaquée. L'image du président Bush apprenant qu'un deuxième avion s'est écrasé va faire le tour du monde. Un avion, puis deux, puis trois et un quatrième… La confusion est totale.

Quand l'appareil percute la tour à une vitesse de près de 900 km h entre les 78e et 85e étages, l’homme d’affaires, Brian Clarke, se trouve alors dans son bureau situé au 84e étage du building : 

En une fraction de seconde, notre étage a été entièrement détruit. L’air était rempli d’une poussière sale et épaisse, qu’il fallait recracher pour respirer. Et là, pendant dix secondes, j’ai vraiment eu peur […]

Andrew Card se trouve à ce moment-là toujours aux côtés du Président Bush à l’école Emma E. Booker en Floride. C’est lui qui doit informer le Président. Andrew Card pèse chacun des mots qu’il va prononcer : 

Un second avion a frappé la deuxième tour. L’Amérique est attaquée

À Manhattan, la Tour Sud est la première à s’effondrer, puis la tour Nord

L’homme d’affaires canadien Ron Di Francesco, dont le bureau était lui aussi situé au 84e étage de la tour Sud, vient de s’exfiltrer du bâtiment, en traversant des escaliers enflammés. Il est brulé à 80 %. Quand la première des tours jumelles s’effondre, il est en train de courir dans les rues et est frappé à la tête par un débris. Il ne se réveillera que trois plus jours, à l’hôpital. 

À bord d’Air Force One, le Président Bush et son chef de cabinet Andrew Card ont quitté la Floride. D’abord pour une base militaire en Louisiane, puis une autre dans le Nebraska. L’avion présidentiel finira par retourner à la base militaire d’Andrews, en banlieue de Washington, en début de soirée, en survolant le Pentagone qui a été frappé par un troisième appareil. Avant de se poser, Bush confie à Card : 

Voici le visage de la guerre au XXIe siècle

Al Qaida est désormais dans le viseur des américains.

Témoignages 

  • Andrew Card, ancien chef de cabinet de la Maison-Blanche.
  • Brian Clarke, rescapé.
  • Ron Di Francesco, rescapé.
  • Bruno Dellinger, rescapé.
  • Valerie Plame, ancien officier de la CIA.
  • Joe Pfeifer, pompier chef de bataillon.

Équipe

  • Écriture : Grégory Philipps, Charlotte Mattout, Thibaut Cavaillès
  • Réalisation : Fabrice Laigle
  • Mixage : Benjamin Orgeret, Maxime Goudard, Adèle Caglar, Alexandre Chesnais 
  • Musique : "Hivernelle" par Yaki