Rediffusion

Vincent Hilaire
Vincent Hilaire © Tara Expéditions
Prendre place, pendant des mois, à bord d’un grand dériveur polaire nommé **« TARA »** … Vivre par -40 degrés Celsius. Sur bâbord, observer la banquise, guetter l’apparition d’un ours blanc qui –peut-être- agonise. Sur tribord, ne pas perdre de vue les scientifiques occupés à remonter quotidiennement le plancton des eaux gelées du Pôle nord ; suivre, au jour le jour, leur travail patient, et tellement important. Leur mission consiste à étudier la biodiversité arctique, à mesurer les conséquences du réchauffement climatique, à tenter de trouver des solutions sans attendre les décisions politiques. Je reçois aujourd’hui un _"journaliste embarqué"_ , un chroniqueur de la recherche océanographique polaire, l’auteur d’un beau livre avec textes, photos et _flashcodes_ publié chez Hachette, un ouvrage primé la semaine dernière lors du dernier Salon nautique de Paris. Vincent HILAIRE est ce que l’on appelle un _"**Correspondant de bord".**_ Le préfacier de son livre **_"Voyage autour du Pôle"_** corrige cette expression. Il écrit à propos de TARA-Expéditions : _"**Ce projet hors norme s’apparente à une expédition de guerre. Guerre contre la pollution, contre la bêtise de certains qui ne comprennent toujours pas que l’or bleu (des océans) est un trésor et que les générations à venir auront besoin de lui davantage encore que nous. Vincent HILAIRE est un correspondant de guerre** "_ . _"Quand le désert avance"_ , chantait France GALL à propos des sables blonds du SAHEL. Du côté du PÔLE NORD, le désert blanc recule. Il fond sous l’effet du réchauffement climatique, le niveau des océans ne cesse de s’élever. Correspondants de guerre ou non, les grands reporters comme Vincent HILAIRE sont là pour témoigner du désastre écologique qui s’annonce… à travers l’action de ceux qui font tout pour l’empêcher. ### Aller plus loin... Toujours sensible aux conséquences du bouleversement climatique, Vincent HILAIRE a pour projet de partir au GROENLAND afin d’y constituer patiemment un fond documentaire sur les « Inuits », ces descendants des Eurasiens qui ont franchi à pied le Détroit de Béring il y a environ 30.000 ans. Les habitants de la plus grande île gelée du monde prennent de plein fouet le réchauffement du climat. Habitués à vivre dans un monde de neige et de glace, ils voient fondre ce qui leur tient lieu d’environnement et qui conditionne leurs habitudes et leurs traditions. **Pour mener à bien cette mission journalistico-anthropologique baptisée « GREENLANDIA », Vincent HILAIRE fait appel au financement participatif. Pour boucler son projet, il lui manque 3300 euros. Il lui faut les trouver avant le 11 juillet. A « 116 rue Albert-Londres », nous soutenons l’initiative de Vincent HILAIRE. Si vous voulez faire de même, allez faire un tour sur son site :** [Le site de Vincent Hilaire](http://www.vincenthilaire.fr) [Le site de Tara Expéditions](http://oceans.taraexpeditions.org/) [Photos de Vincent Hilaire / Site Tara Expéditions](http://oceans.taraexpeditions.org/m/art/oeuvres/vincent-hilaire/) [La galerie des artistes de Tara](http://oceans.taraexpeditions.org/m/art/oeuvres/) [L'Exposition "Autour du Pôle" à la Galerie Vincent Hilaire... ](http://www.vincenthilaire.fr/galerie-art.php) ## Les liens [Site de Vincent Hilaire](http://www.vincenthilaire.fr/index.php) Pour mener à bien cette mission journalistico-anthropologique baptisée « GREENLANDIA », Vincent HILAIRE fait appel au financement participatif. Pour boucler son projet, il lui manque 3300 euros. Il lui faut les trouver avant le 11 juillet. A « 116 rue Albert-Londres », nous soutenons l’initiative de Vincent HILAIRE. Si vous voulez faire de même, allez faire un tour sur son site :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.