Michaël Sztanke - Léonard Vincent
Michaël Sztanke - Léonard Vincent © DR

Le terrain d’investigation des grands reporters est immense. On pourrait dire de leur lieu de travail qu’il est aussi grand que le monde. On le dirait, oui, si quelques territoires ne s’opposaient encore farouchement à la présence des journalistes. On y tolère les reporters que lorsqu’ils servent la propagande du despote local ; la règle est simple et très brutale.

C’est le cas de l’asiatique Corée du Nord et de l’Erythrée (ce petit pays d’Afrique orientale qui a pour capitale « Asmara »…). A Pyongyang (la Nord-Coréenne), le tyran se nomme KIM JONG-UN… A Asmara l’Erythréenne, il a pour nom ISSAIAS AFEWORKI. Face à ces dictateurs qui dévorent leurs peuples et qui empêchent tout témoignage sur leurs méfaits, il se trouve pourtant des journalistes pour extraire au compte-goutte de ces Etats-prisons les informations qui constituent au fil du temps un gros dossier à charge.

A force de témoignages recueillis patiemment, Michaël SZTANKE et Léonard VINCENT se font les porte-parole des opprimés nord-coréens et érythréens. Michaël SZTANKE est allé plusieurs fois à Pyongyang. Après son dernier séjour, il a choisi la fiction et la bande dessinée pour exposer la réalité que masquent à peine les apparences offertes aux visiteurs. Léonard VINCENT , lui, n’a même pas besoin de se rendre en Erythrée pour en connaître dans le détail les chemins, les reliefs, les habitants si attachants… et les horreurs qu’on leur inflige.

Léonard VINCENT et Michaël SZTANKE nous offrent d’être nos oreilles et nos yeux dans ces deux pays dictatoriaux. Ne soyons pas sourds à leur message, ne détournons pas le regard… Dans un instant, ils nous parleront.

Bienvenue au 116 rue Albert-Londres.

le site Baoziproduction

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.