Edouard Zambeaux France Inter
Edouard Zambeaux France Inter © Radio France

A l’âge de 18 ans, Edouard Zambeaux a quitté Versailles et ses ors pour Gaza en pleine intifada. Puis, découvrant le monde et constatant partout ce qui sépare riches et pauvres, cet enfant de la bourgeoisie est entré en journalisme pour voir, en France, ce qu’il y a de l’autre côté du miroir social, derrière les murs que l’argent dresse entre les habitants d’un pays qui a l’égalité et la fraternité pour piliers.

Depuis ses débuts professionnels il y a une vingtaine d’années, Edouard ZAMBEAUX définit sa mission en une phrase ; il dit : "Je veux interroger les points de friction de la société française, là où le corps social se fait ou se défait, notamment dans ses périphéries qui abritent les plus pauvres, les déscolarisés, les nouveaux arrivants" .

C’est LE reportage, le grand reportage de sa vie… une longue et solitaire immersion dans les marges (marges des centres urbains, marges de l’emploi, marges de l’école...). Beaucoup de grands médias ne se hâtent, dans ces périphéries, que lorsque retentissent les charges des C.R.S. les soirs de colère…

"Périphéries" , c’est le titre de l’émission de 7 minutes qu’Edouard ZAMBEAUX présente chaque dimanche à 13h20 et depuis près de 10 ans sur l’antenne de France-Inter. Dans un instant, il disposera jusqu’à 17h00, de l’équivalent de 2 mois de son émission pour faire parler les "marges" de la société française et les êtres humains qui les peuplent.

Cette émission est dédiée à notre ami de Radio France Didier SUDRE, disparu tragiquement cette semaine. Didier était un technicien de reportage de talent, doublé d’un homme de belle qualité.

►►► Retrouvez l'émission d'Edouard Zambeaux, Périphéries, sur France Inte r

►►► Le blog des Jeunes de la Zone d' Expression Prioritaire

►►►"Périphéries" : Prix radio 2006 et 2011 de la Fondation Varenne

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.