Hier au 18 bis Boulevard Hache-Cœur, la mère de Thibault Baisse-Patelin a pris le thé chez madame Arlette, la dame qui habite au troisième étage à côté des Traversini. Ce sont des femmes très différentes. Madame Arlette est une femme de gauche, avec une toute petite retraite, madame Baisse-Patelin une femme de droite, avec une bonne retraite. Mais c’est aussi une femme polie, qui sait que l’on doit toujours rendre les invitations. Aujourd’hui, c’est donc elle qui reçoit madame Arlette. Elle la reçoit chez son fils, lequel est à l’hôpital depuis son accident de scooter. Chez son fils, elle se sent chez elle. D’autant que Betty Bombers n’est jamais là.

Cette semaine, Christine Murillo interprète Madame Baisse-Patelin, la mère du député Thibault Baisse-Patelin et Dominique Valadié Madame Arlette, la voisine du député

Elles jouent actuellement dans la pièce Chroniques d'une haine ordinaire au Théâtre La Pépinière à Paris > Textes de Pierre Desproges et Mise en scène de Michel Didym

Les deux comédiennes ont déjà été récompensées par le Molière de la meilleure comédienne

Evénement(s) lié(s)

Chroniques d'une haine ordinaire

L'équipe

Mots-clés :

(ré)écouter 18 bis, boulevard Hache-Coeur Voir les autres diffusions de l'émission

Épisode 156 : La démolition

Épisode 155 : Suspicion

Épisode 154 : Ça déménage

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.