La victoire des alliés et les traités de paix de Saint-Germain-en-Laye (1919) et de Trianon (1920) conduisent à la division de l'empire austro-hongrois. L'Autriche et la Hongrie deviennent des républiques à part entière et voient se fonder de nouveaux Etats sur les ruines de l’ancien espace impérial.

Hongrie : Révolution des Asters / Révolutionnaires à Budapest. L'effondrement de l'Autriche-Hongrie. Des soldats révolutionnaires conduisent un camion dans les rues de Budapest quelques jours avant la proclamation de la République.
Hongrie : Révolution des Asters / Révolutionnaires à Budapest. L'effondrement de l'Autriche-Hongrie. Des soldats révolutionnaires conduisent un camion dans les rues de Budapest quelques jours avant la proclamation de la République. © Getty / Eupra / Ullstein Bild

En partenariat avec La Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, le quotidien La Croix et RetroNews, le site de presse de la Bibliothèque nationale de France nous partons aujourd'hui en Autriche et en Hongrie, en plein après-guerre, pour tenter de visualiser quels furent les impacts directs de la fin du premier conflit mondial dans ces deux pays qui ne formaient qu'un jusqu'à ce que l'empire austro-hongrois soit défait fin 1918. 

Articles de presse et textes d'époque à l'appui, l'historien Nicolas Offenstadt et Ali Baddou vous proposent de redécouvrir, au plus près des événements, comment l'Autriche et la Hongrie ont vécu "1918".

Entretien avec Nicolas Offenstadt en 4 temps

  • L'Autriche et la Hongrie au sortir de la guerre

Les deux pays sont à bout de forces, ravagés par le marasme économique issu de la guerre. Ces deux pays regroupent plusieurs réalités en 1918 tant ils formaient jusque-là un empire. Ils comportent en leur sein de fortes minorités nationales qui aspirent à créer leur propre Etat

  • La République des Conseils de Hongrie (mars-août 1919)

La Hongrie vit à son tour un épisode révolutionnaire. Un Conseil révolutionnaire de gouvernement est formé. Son leader est Béla Kun, fondateur du parti communiste hongrois et dont le programme s'inspire directement de la révolution russe, profitant de la situation difficile que vit le pays.

  • Zita Bourbon-Parme, impératrice d’Autriche et Reine de Hongrie (1892-1989)

Elle n'a que 24 ans lorsqu'elle devient impératrice. Son identité multiculturelle passionne autant que le rôle politique qu'elle a joué auprès de son mari en prenant part aux affaires de l'Etat

  • Quelle mémoire de "1918" en Autriche et en Hongrie, hier et aujourd'hui ?

Le centenaire de la fin de la Première guerre mondiale approche. La question de la signification de "Novembre 1918" pour l'Autriche et la Hongrie se pose. Quels souvenirs, communs ou respectifs, quelles représentations en gardent-elles ? Si la guerre les a divisées, n'a-t-elle pas contribué à les rapprocher sur le plan mémoriel ? 

Découvrons ce que notre monde, celui de 2018, doit à 1918 !

Soyez les bienvenus pour ce quatrième entretien avec l'historien Nicolas Offenstadt, maître de conférences à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste de la Grande Guerre, invité d'Ali Baddou.

Pour aller plus loin

Tout l’été, Nicolas Offenstadt tient également une chronique dans le quotidien La Croix

Beller Steven, Histoire de l’Autriche, Paris, Perrin, 2011.

Brait Andrea, « Cultures de la mémoire de la Première Guerre mondiale en Autriche. Le « Jubilé », 1914-2014 »,  Matériaux pour l’histoire de notre temps, 113-114, 2014, p. 6-14. 

Ferwagner Péter Ákos, « La Hongrie et la Grande Guerre. Mémoires conflictuelles et politiques de commémoration 1914-2014 », Observatoire du Centenaire, mars 2015, en ligne : La Hongrie et la Grande guerre, mémoires conflictuelles et politiques de commémoration, 1914-2014

Molnar Miklos, De Bela Kun à Janos Kadar. Soixante-dix ans de communisme hongrois, Paris, Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques, 1987.  

Rauchensteiner Manfried, « L’Autriche entre confiance et résignation, 1918-1920 » et « La Hongrie, 1918-1920. Dix gouvernements en vingt mois », in S. Audoin-Rouzeau, C. Prochasson (dir.), Sortir de la Grande Guerre. Le Monde et l’après 1918, Paris, Tallandier, 2008, p. 165-206.  

Roman évoqué à l’antenne  : Josef Roth, La Rébellion, Paris, Seuil, 1991 [1924]

  • Autres liens 

Observatoire du centenaire de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

L'Encyclopédie de la Grande Guerre (en anglais)

Programmation musicale

  1. Art Mengo - Grand ciel
  2. Jorja Smith - Blue lights
  3. Alina Orlova - Vaiduokliai
-
-
Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.