Depuis toujours, le rap a pour principale vocation de dénoncer les injustices et de narrer une réalité rarement mise en lumière. La réalité des démunis, le racisme, les violences policières, l’inégalité du partage des richesses… Une série écrite par Eric et Quentin avec Juliette Fievet, réalisée par Jérôme Chélius

Véritable média d’une réalité oubliée des médias, le rap se fait le porte-parole de ceux qu’on n’entend pas ou peu.

Comme le disait si bien Kery James :

La banlieue a une voix, je ne suis qu'un de ses hauts parleurs.

Depuis toujours, le rap a pour principale vocation de dénoncer les injustices de ce monde, comme pour se faire les porte voix des sans voix. Les rappeurs sont véritablement les narrateurs, les reporters d'une réalité trop peu souvent mise en lumière la réalité des démunis, du racisme aux bavures policières jusqu'à l'inégalité du partage des richesses.

En quarante ans d'histoire, on peut affirmer que tout, absolument tout, les sujets de société ont été traités dans les œuvres de ces artistes.

En 1979 à Vaux en Velin, dans la banlieue lyonnaise, éclate la toute première émeute suite à ce que certains qualifient de bavures policières. Les grands journaux nationaux font leur une sur ces événements nouveaux pour la société française. Triste détonateur d'une longue série d'épisodes similaires qui donneront du grain à moudre aux médias qui traiteront ces drames de façon pas tout à fait objective. Alors, comme pour rectifier le tir. Les rappeurs ont enfilé la robe d'avocat de la défense en rappelant leur part de vérité.

Le cinéma s'empare aussi de la réalité des banlieues, notamment Mathieu Kassovitz, qui décide, à travers son film culte La haine, de mettre en exergue les bavures policières ou plus exactement, la façon dont la société autorise et suscite même parfois ces dérives criminelles. La bande originale de La haine sera à jamais considérée comme l'une des plus grandes œuvres du rap français. Expression Direkt, Sté Strausz,Les Sages Poètes de la Rue, Ministère A.M.E.R., la Cliqua et bien d'autres, signent des classiques intemporels qui restent malheureusement en 2020 l'actualité. 

Un titre va mettre le feu aux poudres et exacerber les tensions entre la police et la jeunesse de banlieue. Sacrifice de poulet du groupe Ministère A.M.E.R. Les propos tenus dans ce titre coûteront à l'ensemble du groupe, manageur compris, une amende record de 30 000 €, soit plus de deux cent mille francs à l'époque. 

Le ministère de l'Intérieur et plusieurs syndicats de police ayant porté plainte pour provocation au meurtre de policiers. 

Nouveau fonds de commerce pour les partis politiques de droite et d'extrême droite. Le rap, l'un des sports favoris de certains politiques pointés du doigt. Ce style musical beaucoup trop populaire et exotique à leurs yeux, avec condescendance et mépris. Un peu à l'image de l'humaniste Eric Zemmour, qui n'hésite pas depuis des années à clamer que le rap est une sous culture d'analphabètes.

Conscient d'être suffisamment populaire pour constituer une réelle opposition, les artistes s'unissent à nouveau et s'organisent en créant notamment un titre légendaire 11 minutes 30 contre les lois racistes. 

Sublime réponse de contestation aux lois dite loi Debré, consistant à durcir les conditions d'entrée et de séjour des étrangers en France. L'histoire se reproduit, se ressemblent, se répètent depuis quarante ans à coups de punchlines clivantes, d'injustices et de politiques qui divisent au lieu d'unir. Lueur d'espoir dans ce marasme, le rap est en train de devenir la musique préférée des Français.

Dans cette émission vous entendrez

  • Assassin - Esclave de votre société       
  • NTM - Authentik       
  • NTM - Le pouvoir       
  • Rohff - Qui est l'exemple       
  • IAM - Red black and green       
  • NTM - Police (en live)       
  • NTM - Le monde de demain       
  • Assassin - L'Etat Assassin       
  • Ministere AMER - Sacrifice de poulets       
  • Diam's - Ma France à moi       
  • Diam's - La Boulette       
  • Freeman, Mystik, Assassin, Aze, DJOloff,   Akhenaton, Fabe, Kabal, Ménélik, Passi, Stomy Bugsy, Radikalkicker, Rootzneg,   Sléo….  - 11'30 contre les lois racistes       
  • Ninho - Mils 3,5       
  • Lunatic - Hommes de l'ombre       
  • Jazzy Bass ft, Alpha Wann - Perfect Match       
  • MZ - Noir c'est noir        
  • Stress - Mais où ?       
  • Stress - Fuck Blocher       
  • Kery James - Lettre à la République

Une série en 9 épisodes des médias francophones publics proposée par Eric Metzger et Quentin Margot avec Juliette Fiévet, Réalisé par Jérôme Chélius

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.