Christine Siméone s’est rendue au château de Moulinsart où le capitaine Haddock recevait Tintin. Il écoute Marilyn Monroe chanter « Happy Birthay Mister President ».

Tintin et les oranges bleues
Tintin et les oranges bleues © AFP / Marcel Dole / Photo12

Sur les étagères qui habillaient les murs de ce salon, quelques livres étaient en évidence : Histoires de la boxe de Jack London comportait un marque-page sur l’histoire d’un boxeur fauché. Il n’a pas de quoi se nourrir mais il a une famille. Alors Jack London donne sa leçon de tactique pour gagner ses matchs : s’économiser, parer les coups, encaisser, jusqu’à ce que l’adversaire s’épuise, et là c’est le moment de porter le coup qui le déstabiliser.

Joyeux anniversaire, leçon de tactique, tout cela était très et n’avait rien à voir avec le monde de Tintin. Quand le smartphone de Tintin a sonné, les choses ont commencé à s’éclaircir un peu.

Pour en savoir plus il faut écouter cette chronique de Christine Siméone, concoctée avec le docteur Landy et Anthony Richard de la Bibliothèque de Radio France.

Les références pour accompagner Tintin en cet été 2016 :

  • Histoires de la boxe de Jack London
  • L’ordre du monde, les mémoires d'Henry Kissinger, Broché, 2016
  • De Gaulle à la plage, Jean-Yves Ferri, 2007
  • Le boa et la Naja de Patrick Girard, éditions de l'Archipel

Les listes des livres et autres références

  • La fille de Christophe Blain, Gallimard, 2013
  • L'homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme
  • Au temps béni de la clope au bec
  • Aie mes aieux, de Anne Ancelin Schützenberger
  • Fumer de Brigitte Fontaine

En savoir plus :

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.