Mesdames et Messieurs les auditeurs,

The Rolling Stones Tour 1969
The Rolling Stones Tour 1969 © Davis Byrd

En regardant dimanche dernier la finale de Roland Garros, pourquoi cette chanson des Rolling Stones dans ma tête : « Oh, Angie, oh, Angie, when will those dark clouds disappear ?»_ (Oh, Angie, oh, Angie, quand ces nuages sombres disparaîtront-ils ?)_

Il faisait beau sur Roland Garros, alors pourquoi cette chanson?

Alors je me suis aperçu qu’à chaque changement de côté des joueurs, apparaissait à l’écran la nouvelle marque de GDF SUEZ , « Engie » orthographiée E, N, G, I, E.

Ainsi, à la vision de « Engie » (E, n, g, i, e) qui ne veut rien dire en français mais est homophonique de Angie des Stones, mon cerveau m’a fredonné la chanson.

Belle opération publicitaire, car Angie étant un tube mondial depuis 1973, GDF SUEZ devient un tube mondial.

C’est alors que, sur fond de Djokovic-Wawrinka, je me suis demandé si GDF SUEZ avait payé les Stones pour bénéficier de l’homophonie Angie …

Non, sans doute, car « Angie » en tant que « intitulé » de chanson n’a rien d’original. Seule la reproduction d’un intitulé-titre original peut déclencher des droits d’auteurs, d’autant plus que GDF SUEZ a orthographié son « Engie » avec un « E » et pas un « A » et n’a de toute façon pas utilisé la musique de la chanson.

Aucun lien direct prouvable, le crime publicitaire est parfait, bravo les gars !

Vexé, j’ai poursuivi l’analyse juridique : ce logo, « engie », ressemble beaucoup au mot « énergie », tant dans sa sonorité que dans l’emprunt de ses lettres : composé des deux premières et trois dernières lettres du mot « énergie », il évoque directement le concept d’énergie.

Délaissant le match, j’ai vérifié sur internet que GDF SUEZ avait déposé sa marque « Engie » dans la production, les services et affaires commerciales liés à l’énergie, les économies d’énergies, en bref : l’énergie.

Je tenais ma vengeance : un concurrent de « Engie » pourrait peut-être attaquer cette marque pour trop grande proximité visuelle, sémantique et auditive avec le domaine dans lequel elle opère – et ça, c’est interdit !

Angie, Angie, ain't it time we said goodbye

(Angie, Angie, n'est-ce pas l'heure de nous dire au revoir ?)

Rassuré, je suis retourné voir Stan et Djoko.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.