Comment un presqu'inconnu de la scène politique française a chamboulé l'alternance gauche / droite et été élu Président de la République ?

Le 31 août 2016, Emmanuel Macron quitte le gouvernement Valls et se déclare candidat pour la présidence française
Le 31 août 2016, Emmanuel Macron quitte le gouvernement Valls et se déclare candidat pour la présidence française © AFP / Philippe Lopez

L'élection d'Emmanuel Macron en 2017 a bouleversé le rythme implacable de l’alternance entre la gauche et la droite. Cette alternance, quasi mécanique, qui était inscrite dans la logique même de nos institutions et des modes de scrutin–pensait-on… logique qui forçait à la bipolarisation et donc à la pérennité, à l’éternité d’une droite et d’une gauche. 

Pour évoquer cet été de dupes, ce 30 août où Emmanuel Macron quitte le gouvernement Valls, Thomas Legrand reçoit Gaspard Gantzer, conseiller en communication de François Hollande à l'époque et auteur de La politique, un sport de combat (Fayard)

2012 : Emmanuel Macron entre sur la scène politique 

2012 : Emmanuel Macron - jeune homme charmant et charmeur - devient Secrétaire général adjoint à l’Elysée, choisi par François Hollande en personne. À cette époque, à part les initiés, personne ne sait qui il est...

Avril 2016 : la création d' En Marche !"

C'est lorsqu'il est ministre de l’Économie et de l’Industrie, dans la seconde moitié du quinquennat Hollande, que germe l’idée, dans son esprit, de créer une force politique ("pas un parti", dit-il) pour sortir du clivage gauche/droite et pour mettre la France en mouvement en libérant les énergies… Que des mots, des thèmes maintes fois rabâchés par tous les libéraux et les centristes de droite et de gauche depuis des années… Macron utilise son poste à Bercy, au cœur de la machine d’Etat, pour renforcer ses amitiés et ses réseaux. Il petit-déjeune, déjeune, dîne, parfois même deux fois le même soir, pour rencontrer du monde, tisser sa toile. Le 6 avril 2016, il annonce, dans sa ville natale à Amiens, la création d' En Marche !…  

Fin août 2016 : Emmanuel Macron s'annonce candidat

On ne connaît pas les intentions du président Hollande pour 2017 mais personne ne croit qu’il puisse gagner. 

À droite, on est en pleine campagne des primaires, dont le vote est prévu pour novembre. L’affaire de côté avait l’air assez simple : un second tour de la primaire sans surprise Sarkozy contre Juppé… Et c’était sûr, Juppé l’emporterait et donc serait, à coup presque sûr là aussi, président de la République, élu face Marine le Pen… François Fillon, lui, essayait de sauver sa modeste place de troisième homme de la primaire pour pouvoir prétendre, après la victoire du maire de Bordeaux à - pourquoi pas ? - présider l’Assemblée Nationale… 

Fin août, cette période dite de "rentrée politique", Emmanuel Macron quitte le gouvernement et annonce sa candidature pour la plus haute fonction. Cette candidature était un secret de polichinelle et tout le monde s’attendait à ce départ. Emmanuel Macron prévoyait, dit-on aujourd’hui, de démissionner juste après le 14 juillet mais cette année là le 14 juillet fut endeuillé par le terrible attentat de la promenade des Anglais à Nice… Plusieurs fois, depuis des mois Emmanuel Macron avait montré son franc-parler et avait agacé le président Hollande… Le voilà donc qui prend son envol.

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.