Gwenaëlle Abolivier et Eric Emmanuel Schmitt
Gwenaëlle Abolivier et Eric Emmanuel Schmitt © Radio France / Gwenaëlle Abolivier

Ce soir, nous allons créer des correspondances entre deux personnages de lettres, deux auteurs prolixes à la fois de romans, de nouvelles, d’articles de presse mais aussi de pièces de théâtre qui ont été adaptées sur grand écran. Nous allons engager une conversation unique entre Colette et Eric-Emmanuel Schmitt.

Colette, l’auteur de la célèbre série des Claudine écrite dans l'une des plus belles proses de la langue française, incarne avant tout un style, une réussite littéraire qui symbolisent la conquête et l’émancipation de la femme au XX ème siècle.

Eric-Emmanuel Schmitt, dramaturge, nouvelliste, romancier et également réalisateur est devenu l’un des auteurs francophones les plus lus et les plus représentés dans le monde. Il vient d’être élu à l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique à la succession de Hubert Nyssen au fauteuil 33 qui fut occupé par Anna de Noailles, Jean Cocteau et Colette !

Les liens

La maison de Colette La maison natale de Colette vient de rejoindre l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. L’État reconnaît par cette décision la valeur patrimoniale de la maison qui sera désormais préservée et conservée pour les générations à venir. Une étape importante avant une acquisition que nous espérons tous prochaine…La maison natale de Colette vient de rejoindre l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. L’État reconnaît par cette décision la valeur patrimoniale de la maison qui sera désormais préservée et conservée pour les générations à venir. Une étape importante avant une acquisition que nous espérons tous prochaine…

Collection Les Grandes Heures Ina / Radio France Colette, et les vérités qui l'ont conduite, sa verve, son style, sa réussite littéraire, symbolisent remarquablement la conquête, l'émancipation et la reconnaissance de la personnalité de la femme au XXe siècle.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.