GAUDE
GAUDE © Radio France

Ce soir, nous allons créer des correspondances entre deux romanciers qui ont la Méditerranée chevillée au corps. Deux auteurs, dont l’écriture, d’une portée universelle, participe pleinement à la littérature contemporaine.

Nous allons engager une conversation unique entre Jean Giono et Laurent Gaudé.__

Jean Giono est un romancier de la vie, de la terre et des passions humaines. Auteur de « Colline », d’« Angelo », ou encore du « Hussard sur le toit », il est surnommé « Le Faulkner de Manosque », un conteur-né...

Laurent Gaudé, né en 1972 est lui auteur de pièces de théâtres mais aussi de romans qui ne manquent pas de souffle. Lauréat du Goncourt des lycéens en 2002 pour son roman

« la Mort du roi Tsongor », il recoit en 2004, le prix Goncourt pour son roman -fleuve « Le Soleil des Scorta ».

Les liens

Le centre Jean Giono Jean Giono ne quitta jamais sa ville natale, Manosque, dont le nom est associé dans le monde entier à l’œuvre de ce romancier prodigieux. Aussi la municipalité de cette ville créa-t-elle, en 1992, sur l’impulsion de l’Association des Amis de Jean Giono et de la famille Giono, un espace culturel destiné à promouvoir l’œuvre de l’écrivain. Non loin de cet émouvant lieu de mémoire que représente le Paraïs (la maison de Giono), le Centre Jean Giono, installé dans un bel hôtel particulier du XVIIIe siècle, est à la fois un conservatoire de l’œuvre, et un lieu d’animations et de créations.

Cassailles, au théâtre du peuple du 13 juillet au 25 août Caillasses - épopée contemporaine de Laurent Gaudé mise en scène par Vincent Goethals sera présenté au Théâtre du Peuple de Bussang du 13 juillet au 25 août 2012.

Collection Les Grandes Heures Ina / Radio France - Jean Giono Je me mets toujours au travail le matin devant ma page sans savoir du tout ce qui va se passer. Rien n'est préparé, rien n'est prêt. Je m'arrête le soir à un moment où je ne sais pas ce qui va se passer ; car je me raconte en premier lieu le livre à moi-même.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.