Deux histoires de métamorphoses... Guy-Marcel est arrivé en France à 17 ans et a changé de prénom. Comme Gabriel, un chanteur : né fille, il est devenu garçon.

Guy-Marcel et Gabriel
Guy-Marcel et Gabriel © Lily la Fronde

En grandissant, reste-t-on toujours la même personne à l'intérieur ?

A ton âge est une série documentaire dans laquelle Caroline Gillet a voulu interroger le temps qui passe et les questions qui nous habitent.

Que transmet-on ?

Qu’est-ce qui nous est donné ?

Quand devient-on adulte ?

Comment, à différents moments d’une vie, appréhende-t-on le rapport aux parents, à l’amour, au corps, aux origines ou à la liberté?

C'est ce qu'explore tout l'été A ton âge à travers des portraits réalisés parfois sur plusieurs années.

Guy-Marcel, 21 ans

Guy-Marcel
Guy-Marcel © Radio France

Guy-Marcel est né dans un village au Gabon où il chassait le crocodile. Sa mère et son oncle meurent alors qu'il est adolescent. Il prend la route de l'Algérie puis du Maroc. Après avoir passé deux années dans les forêts de l'enclave de Melilla, aux portes de l'Europe. Il est ensuite passé en France jusqu'à Paris où il a dormi trois semaines dehors, sous le pont de Gallieni. Il découvrait un pays où "le soleil pouvait se cacher dans les nuages". Une famille l'avait recueilli dans le 20e arrondissement, au bout d'une allée, dans la chambre vide de leur fille partie faire des études. Toute sa vie, on lui a donné des surnoms : le petit gabonais, le lion, el niño, l'homme de fer, Loxé... Il est aujourd'hui devenu le célèbre 'rasta' pour les centaines de jeunes qui assistent aux soirées qu'il organise dans des hangars en banlieue parisienne.

Les soirées de Guy-Marcel

Gabriel, 26 ans

Gabriel
Gabriel © Radio France

Gabriel, un chanteur se métamorphose aussi. Il y a peu, il a changé de nom. Assigné fille à la naissance, il devient garçon. Chanteur du groupe Grande, il se demande s'il doit prendre un traitement pour changer de voix. S'il le fait, que deviendra son groupe de musique ? Il raconte les étapes qui ont jalonné la métamorphose, les hésitations, les erreurs qu'il fait encore parfois, en se genrant au féminin. Mais Gabriel, avec son optimisme et en présentant le changement comme sa victoire a reçu le soutien de sa famille, ses amis et au travail.

J’ai toujours pensé que quand t’en parles à quelqu'un, tu peux présenter ça comme une bonne nouvelle ou un problème. Si je présente ça comme quelque chose de génial, la personne ne peut pas me dire "Oh quel est cet horrible monstre ?" Les gens sont obligés de compatir sinon t’es un rabat-joie, c’est très mal vu.

Le groupe de Gabriel

Programmation musicale

  • Hands, Futuro Pelo
  • Her song, William Z Villain
  • Sun is shining, Bebel Gilberto
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.