Pénurie de plasma ? Pas assez de sang pour les receveurs ? Regulièrement, ces messages d'alerte animent les journaux.

Cette semaine, le spectre d'un approvisionnement à l'étranger a provoqué une polémique. Acheter du sang serait contraire au principe éthique établi en France. Entre donneur et receveur, il n'est jamais question d'argent. C'est un acte de solidarité.

Entre la pénurie annoncée et les messages rassurants du ministère de la Santé, le décryptage du Professeur Paul Coppo, du Pole Hématologie de l'Hopital Saint Antoine à Paris

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.