Sophie Toscan du Plantier est retrouvée morte le 23 décembre 1996 dans sa maison en Irlande. Elle avait l’habitude d’y venir seule ou avec ses enfants ou des amis. Elle devait partager ces quelques jours de détente avec sa cousine, Alexandra Lewy, mais celle-ci n’avait pu l’accompagner.

La maison de Sophie Toscan du Plantier
La maison de Sophie Toscan du Plantier © MaxPPP

Sophie Toscan du Plantier était devenue productrice de documentaires. Encouragée par son mari, elle travaillait sur un projet pour Arte . Elle voulait profiter de ces quelques jours avant les fêtes pour le terminer. On ne connaîtra jamais précisément l’heure du crime car le médecin légiste est arrivé sur la scène du crime avec 36 heures de retard. Le corps de la victime gisait à 50 mètres en contrebas de sa maison, victime d'un crime particulièrement violent.

En 19 ans, les enquêteurs ont entendu plus de trente témoins, trois juges se sont succédés en Irlande et deux en France, des dizaines de policiers sont intervenus sur l’enquête, tout ça pour un bilan judiciaire affligeant : un suspect mais pas de coupable, de nombreuses erreurs et toujours pas de procès.

En France, la famille de la victime est toujours à la recherche de la vérité. Ses proches n’abandonneront jamais. Ils reprochent à l’Irlande la manière dont l’enquête a été menée et le manque d’information et de transparence vis-à-vis de la France.

Invité

Nous recevons Jean-Antoine Bloc, auteur avec Julien Cros, du livre L’Affaire Toscan du Plantier, un déni de justice, un travail très documenté sur ces dix-sept années d’enquête.

► Une émission à suivre, commenter et partager sur Facebook .

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.