Pour l’inauguration de l’exposition « Sgt.Pepper’s », ici même à la Maison de la radio, voici l’histoire de cet album des Beatles sorti le 1er juin 1967, il y a 50 ans !

Couverture de l'album "Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band"
Couverture de l'album "Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band" © Getty / Michael Ochs Archives

« Sgt. Pepper’s » cet album des Beatles sorti le 1er juin 1967, il y a 50 ans jour pour jour.

Il y va de certaines œuvres artistiques si fondatrices qu’on dit d’elles qu’il y a un avant et un après. De ce point de vue, l’album Sgt. Pepper’s est à la musique contemporaine ce que « 2001, l’odyssée de l’espace » de Stanley Kubrick est au cinéma de science-fiction, par exemple, un tournant, un évènement qui s’inscrit en lettres d’or dans l’histoire de l’art.

La chronique de Sergant Pepper’s est celle d’un triomphe, celle de la maturité musicale des Beatles. En cette année 1967, le groupe anglais hisse la musique contemporaine et populaire à un niveau jamais atteint, dans un métissage musical audacieux et saisissant, mariant les sonorités orientales à la musique pop occidentale, chemin balisé depuis deux ans par le cadet du groupe, George Harrison. Mais c’est le compositeur en chef du groupe, Paul McCartney, qui a l’idée de cet album Sgt. Pepper’s, facétieuse mise en abîme de la part d’un groupe qui commence à se poser de sérieuses questions existentielles face à l’industrie du disque, dont il est devenu tête de gondole, produit marketing, au risque de ne plus maitriser son destin artistique.

Une affaire plus sensible qu’il n’y parait car pendant les mois qui précèdent la sortie du disque, beaucoup de fans et de critiques musicaux doutent. Ou sont passés les Beatles, eux qui ont arrêté les concerts en aout 66 et dont l’inspiration semble tarie ? Pourquoi sont-ils englués dans les polémiques autour de la drogue dont ils apparaissent comme de coupables promoteurs ? En d’autres termes, sont-ils finis ?

La réponse arrive le 1 er juin 1967, fracassante, sous la forme d’un album qui fera dire un jour à un grand chef d’orchestre : C’est l’évènement musical le plus important depuis les grands classiques. Pas moins !

Vidéo INA :

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Notre invité: Jacques Volcouve

Jacques Volcouve, historiographe des Beatles, président des "Quatre de Liverpoll' et auteur de nombreux livres sur les Beatles

avec également Michel Orier, directeur de la musique et de la création culturelle à Radio France

Reportage

Vous entendrez également un reportage d’Anaëlle Verzeaux qui est allée à la rencontre d’un tribute band Beatles « The Rabeat’s » : des fans du groupe et surtout d’excellents musiciens qui reproduisent sur scène et à l’identique, l’œuvre des Beatles

Parmi les archives que vous allez entendre, une moitié est extraite des DVD Anthology Beatles sortis en 1995 et 1996 chez Universal Music… l’autobiographie filmée des membres du groupe.

Affaires sensibles, une émission de France Inter en partenariat avec l’INA…

  • Elaborée avec la collaboration des documentalistes de Radio France…
  • Coordination : Christophe Barreyre
  • Attachée de production : Valérie Priolet
  • Programmation musicale : Muriel Perez
  • Traductions : Eric Hauswald et Philippe Reltien
  • Réalisation : Fabrice Laigle
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.