Aujourd’hui dans Affaires Sensibles, la Glorieuse Histoire du Conseil National de la Résistance : le fameux CNR, ou comment un groupe d'hommes a rédigé clandestinement, en pleine occupation allemande, une série de grandes mesures politiques et sociales qui influent encore sur nos vies.

Georges Bidault (debout) prononçant un discours pour le quatrième anniversaire du CNR (Conseil national de la résistance) le 28 avril 1947 avec à sa gauche : Louis Saillant présentant une photo de Jean Moulin
Georges Bidault (debout) prononçant un discours pour le quatrième anniversaire du CNR (Conseil national de la résistance) le 28 avril 1947 avec à sa gauche : Louis Saillant présentant une photo de Jean Moulin © Getty / Keystone-France / Gamma-Keystone

Car le CNR c'est d'abord un texte. Court : 2870 mots. Deux parties distinctes, pour une action en deux temps : un plan d'action immédiat pour organiser la riposte, suivi d'un ensemble de mesures à appliquer dès la Libération. Pour l'écrire, une vingtaine de résistants affublés de surnoms improbables se réunissent en secret dès mai 43. Ils ont pour la plupart entre 25 et 40 ans. Pendant plusieurs mois ils débattent en secret, malgré leurs différences politiques : à la fin, quelques feuillets, limpides, et un titre lumineux : « les Jours Heureux ». Dans cette République qui s'est couchée, déshonorée, une voix unie s'élève : un avenir joyeux est possible après l'infamie. En ce printemps 44, des siècles d'histoire sociale convergent dans un texte : la base du modèle social français était posée. 

La sécurité sociale, les retraites, la création d'EDF, les grandes nationalisations, la liberté de la presse... Toutes ces grandes mesures de l'après-guerre sont le fruit de la réflexion et des débats de la Résistance unifiée sous ces trois lettres : CNR.

Comment ce programme est-il né ? En quoi reste-t-il un texte de référence ? Mais aussi... Pourquoi son histoire est-elle si peu racontée ?

Invité Gilles Perret

Gilles Perret, réalisateur, auteur notamment Les Jours Heureux ainsi que de La Sociale, deux films documentaires, distribués par CP productions, qui parlent de ce programme et des avancées majeures qu'il a engendrés.

Vidéo INA : 

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Ressources

Chansons diffusées

  • Woody Guthrie, This land is your land
  • Lucienne Delyle, Mon amant de saint-jean
  • Dominique A, Aujourd'hui n'existe plus
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.