Aujourd’hui dans Affaires sensibles , la chute de Mossoul, en Irak, le 10 juin 2014.

Mossoul
Mossoul ©

Hier nous vous parlions de la mort du commandant Massoud, le 9 septembre 2001. Lors de sa visite en Europe, il nous avait parlé d’Al Qaida et de sa menace. Et pourtant, nous n’avons rien entendu. A l’époque, on se souciait peu, en tout cas pas assez de l’Afghanistan, des talibans et d’AL QAIDA. C’était pour nous un pays lointain, qui après le départ des soviétiques, avait été le théâtre d’affrontements entre groupes armés de confessions et d’ethnies diverses, anciens alliés qui se faisaient désormais la guerre.

De Kaboul, on connaissait des bribes d’histoires grâce à quelques journalistes et humanitaires sur place. Les Talibans avaient pris la ville en 1996 et y faisaient régner la charia. En mars 2001, on s’est alarmés de la destruction du site archéologique des Bouddhas de Bamiyan .

En vain : Seule la chute des deux tours du World Trade Center a tourné nos regards sur ce pays.

Cette année, d’autres lieux archéologiques ont été détruits. Les cités antiques de Palmyre et d’Hatra , tout comme le tombeau de Jonas , les lions assyriens deRaqqa … La bibliothèque et le musée deMossoul en Irak, eux aussi ont été anéantis. Cette fois, ce n’est pas l’œuvre des Talibans, mais celles des hommes de l’État Islamique.

Depuis la prise de Mossoul, L’État Islamique, Daech selon l’acronyme arabe, contrôle un territoire où vivent plus de dix millions de personnes. Dans ses rangs, on compte plus de 80 000 combattants qui se battent en Syrie et enIrak . Ce groupe terroriste est le plus riche du monde avec un budget annuel estimé à près de trois milliards de dollars dont 38% est généré par le pétrole.

CommeAl Qaida en son temps, l’État Islamique est devenu un acteur majeur sur la scène internationale. Pour comprendre l’émergence de Daech et de son califat, c’est dans les quelques pages de l’histoire de ce mouvement que nous allons nous plonger aujourd’hui. Nous allons suivre son chef et ses combattants, en Irak et en Syrie, entendre leurs mots et ceux des personnes qui les combattent.

En seconde partie, nous recevrons Jérôme Fritel, grand reporter et documentariste . Il est le réalisateur du documentaireDaech, Naissance d’un État Terroriste diffusé en février 2015. Nous reviendrons avec lui sur l’après-chute et sur les conséquences de cette victoire.

Bande-annonce du documentaire de notre invité Jérôme Fritel

Daech, naissance d'un état terroriste

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.