Nous sommesen 1996 :l’histoire tragique d’un groupe d’alpinistes amateurs partis pour marcher sur " le toit du monde"… certains de pouvoir arriver sans encombre au sommet de la plus haute montagne de la chaîne himalayenne : l’Everest .

L'Everest
L'Everest © Luca Galuzzi

Pour cela, ils avaient acheté leur billet comme certains achètent une place de cinéma. Un billet pour rentrer dans le cercle très fermé des grimpeurs de l’extrême. Seulement, après plusieurs semaines d’aventure… certains d’entre eux n’en redescendront jamais, piégés dans l’enfer de la montagne qui s’est refermé sur eux.

L’aventure que nous allons vous raconter aujourd’hui est la seconde plus grande hécatombe qu’ai connu l’Everest… et celle qui a aussi le plus marqué les esprits pour rappeler qu’en montagne tout danger n’est jamais écarté. Symptomatique d’une période où l’homme pensait, à coup de dollars et de bonne volonté, maîtriser les éléments, cette tragédie reflète, aujourd’hui encore, tout ce qu’il ne faut pas faire pour mener à bien l’ascension de l’Everest.

L’Everest, jardin des merveilles cachées de la terre et, de façon traître et paradoxale : cimetière à ciel ouvert. Comment des alpinistes amateurs se sont-ils retrouvés à gravir le plus haut sommet du monde ? Pourquoi leur aventure s’est-elle transformée en cauchemar ?

Invité

Fraîchement revenu des hauts sommets himalayens sur lesquels il tournait son dernier documentaire, le guide de haute montagne, François Damilano sera avec nous en seconde partie d’émission.

Documentaire de François Damilano, On a marché sur l'Everest .

► Une émission à suivre, commenter et partager surFacebook.

Les liens

Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.