FICTION

Proposée par Christophe Barreyre, écrite par Renaud Meyer, réalisée par Cédric Aussir.

Marcello Mastroianni et Federico Fellini
Marcello Mastroianni et Federico Fellini © MaxPPP

Extrait

"(...) NARRATEUR : Lorsqu’il commence le tournage de La Dolce Vita , Federico Fellini n’a pas quarante ans. Il a déjà reçu deux Oscars du meilleur film étranger à Hollywood pour La Strada et Les nuits de Cabiria , ainsi qu’un Lion d’argent à la Mostra de Venise pour ses Vitelloni . Il fait partie de ce cinéma italien en plein essor, où s’inscrivent les noms de Rossellini, Antonioni, De Sica et Visconti.

Cependant, Fellini n’est pas encore Fellini. Il demeure ancré dans un néo-réalisme qui imprègne le septième art italien de l’après-guerre, faisant écho aux interrogations d’une société meurtrie. Le style Fellini, mêle rêve, réalité, fantasmes et souvenirs, dans une trame narrative déconstruite, qui n’est pas encore né.

Avec La Dolce Vita , il va composer une immense fresque sur la Rome de la fin des années 50. Une Rome libre, capricieuse et blasée, où la vie est plus douce, mais où le courage a fait place à la bassesse et au mal être. Construit comme un documentaire frénétique, le film met en scène l’existence de Marcello, jeune journaliste perdu dans les méandres de cette société moderne, entre quête d’idéal et scandales, dépression et starisation, pureté et publicité. En réalisant La Dolce vita, celui que l’on va surnommer Le Maestro va rencontrer sa propre modernité (...)".

L'invité

Jean Gili
Jean Gili © Radio France

Jean Antoine Gili est universitaire, historien et critique, spécialiste du cinéma Italien. En 1983, il intègre le comité de rédaction du mensuel Positif , et crée avec Pierre Todeschini les Rencontres du cinéma italien d’Annecy. En 1984, il fonde avec Jean-Pierre Jeancolas l’Association française de recherches sur l’histoire du cinéma (AFRHC).

En 1993, il prend la direction du Département d’études cinématographiques et audiovisuelles de l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne.

Jean Antoine Gili est l’auteur de nombreux, ainsi que le réalisateur de documentaires, sur le cinéma italien. Il a publié chez Gallimard, « Fellini le magicien du réel », une biographie référence sur le Maestro !

Le scénariste

Nuit noire - Renaud Meyer
Nuit noire - Renaud Meyer © Radio France

Renaud Meyer est comédien, romancier, auteur dramatique, metteur en scène, Renaud Meyer aime les aventures éclectiques. Comédien pour Daniel Mesguich et Jean-Michel Ribes, il a écrit 3 romans , dont Les deux morts de Hanna K qu’il a ensuite adapté pour le théâtre. Tout l’intéresse, les polars, les comédies sans compter les grands personnages historiques. On lui doit desAffaires sensibles sur Golda Meir, la philosophe Simone Weil. C’est dans ce même élan qu’il a écrit pour le théâtre une pièce sur Zelda et Scott Fitzgzerald qui a remporté un certain succès la saison dernière à Paris. Sa prochaine pièce sera créée en septembre au théâtre Saint-Georges.

Cédric Aussir
Cédric Aussir © Radio France

Réalisation : Cédric Aussir

Avec Luc-Antoine DIQUERO dans le rôle de Federico Fellini,

Mélissa Barbaud, dans le rôle de Giuletta Masina,

Félicien Juttner, dans le rôle de Marcello Mastroianni

Xavier Czapla, dans le rôle du figurant

Myriam Azencot, dans le rôle de la petite vieille

Enrico Di Giovanni, dans le rôle du psychiatre

Peggy Martineau, la narratrice

Bruitage: Bertrand Amiel

Equipe technique: Claire Levasseur, Eric Villenfin, Alice Kachaner

Les coulisses

► Une émission à suivre, commenter et partager sur Facebook .

Les liens

Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.