Des extraits issus d’un témoignage posthume en vidéo, et c'est un parfum de scandale qui s'abat sur la machine RPR et sur toute la classe politique.

Portrait de Jean-Claude Méry décédé en 1999.
Portrait de Jean-Claude Méry décédé en 1999. © Maxppp / MaxPPP

Voici l’« abra cadabrantesque » affaire de la cassette Méry, un dossier qui a défrayé la chronique en septembre 2000.

la cassette « Méry », document audiovisuel porteur d’un témoignage posthume qui a fait la Une de tous les médias après que le journal Le Monde en a révélé l’existence et en a publié le verbatim.

Et pour cause, celui qui témoigne sur la bande, à visage découvert face à la caméra du journaliste Arnaud Hamelin est l’un des anciens collecteurs de fonds pour le RPR... un certain Jean-Claude Méry !

Et ce monsieur en dit beaucoup : Il explique par le menu comment « la machine RPR » a procédé pour contourner les règles de financement des campagnes électorales et pour s’enrichir frauduleusement sur le dos des contribuables.

un vent de panique souffle sur le pouvoir

Pour la justice, qui enquête depuis des années sur un système de financement occulte, la cassette devient le Graal, la pièce à conviction numéro 1.

Dès lors, un vent de panique souffle sur le pouvoir, car Jacques Chirac, ouvertement et nommément mis en cause, est Président de la République au moment des faits en 2000. Jean-Claude Méry le désigne comme l’architecte de ce système de corruption.

Et ce n’est pas tout : Dans la foulée, on apprend que Dominique Strauss-Kahn aurait obtenu l’original de la cassette, moyennant un arrangement fiscal malhonnête en faveur d’un grand couturier du monde de la mode…

« Fisc, mensonges et vidéo », telle apparaît l’affaire de la cassette Méry.

Invitée Zineb Dryef

Notre invitée pour revenir avec nous sur ce dossier : Zineb Dryef, journaliste à M le magazine, l’hebdomadaire du journal le Monde.

Une coquille s’est glissée dans le texte de l’émission d’Affaires Sensibles consacrée à l’affaire Mery : L’avocat proche de DSK, mis en cause dans cette affaire s’appelle Alain Bellot et non pas Jean-Didier Bellot, lui aussi avocat et qui n’est en rien concerné par ce dossier. Qu’il veuille bien nous excuser.

Vidéo Ina

En 2000, dans le 20h de France 2, retour sur le parcours de Jean-Claude Méry.

Son

Réécoutez l'interview réalisé avec Laurent Joffrin, directeur du Journal Libération, à l'occasion de la première diffusion de cette émission.

Programmation musicale:

  • DE LA SOUL/Chaka KHAN "All good"
  • HOOVERPHONIC "Mad about you"
  • Anna KARINA/KATERINE "Qu'est ce que je peux faire ?"
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.