Pour un président de la République, dissoudre l’Assemblée nationale, en vertu de l’article 12 de la constitution de 1958, est toujours une manœuvre périlleuse. Dans l’histoire de la Cinquième, deux présidents s’y sont essayés avec succès. Charles de Gaulle, deux fois, en octobre 1962 et en pleine crise de mai 68. François Mitterrand également, en mai 81 et mai 88, au lendemain de son élection, pour avoir cette majorité parlementaire indispensable pour gouverner. C’est la dissolution tranquille, logique.

Comment un homme aussi rompu au jeu politique que Jacques Chirac a-t-il pu commettre cette énorme faute tactique ? Qui a pesé sur cette décision ?

Une émission à suivre, commenter et partager surFacebook.

15h50
Nagui

Les invités

Les références

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.