Aujourd’hui dans Affaires Sensibles , l’histoire d’un acte politique au coeur du sport, celui de Tommie Smith et John Carlos, sur le podium du 200m des jeux olympiques de Mexico, en 1968.

16/10/1968 JO mexico
16/10/1968 JO mexico © bettmann/corbis

Cette année-là a été une année particulièrement riche en événements. Pour certains, elle évoque le souvenir des barricades et des usines ou facs occupées à Paris ou en province…D’autres se souviennent de Prague, fin août avec l’arrivée des chars soviétiques dans la capitale tchèque, ou bien encore de ces enfants au ventre arrondi mourant de la faim, victimes d’une guerre civile au Biafra.

Autant d’images devenues événements de l’Histoire.

A cette collection événementielle, une autre s’impose : une image sans mot, sans violence, celle de deux athlètes levant le poing vers le ciel. Comme pour tout événement, on peut observer une image selon différents angles, se plonger dans ses différentes profondeurs de champ. C’est ce que nous allons faire aujourd’hui.

Tenter de comprendre l’histoire de cette scène exige d’être attentif à ce qui entre dans son champ – ses détails, sa mise en scène et ses symboles…

Dans son contrechamp, le stade, les huées et les sifflets, les réactions du monde olympique, les répercussions contre les médaillés ;

Et enfin dans son hors-champ, géographique et temporel.

Par ce geste, Tommie Smith et John Carlos sont devenus des acteurs reconnus d’une histoire plus longue dont ils étaient les héritiers… Celle de la lutte pour les droits civiques, de la longue marche vers l’égalité des droits entre noirs et blancs qui a repris en 1955 à Montgomery quand le 1er décembre 1955 Rosa Parks refusa de céder sa place dans le bus à un voyageur blanc. Treize ans plus tard, Smith et Carlos eux aussi refusèrent de se taire, de faire… comme avant.

Invité :

Pour parler de ces jeux et de l’impact de cet acte, nous recevrons en seconde partie, Roger Bambuck , athlète français, ancien recordman du monde du 100m et du 4x100m, huit fois champion de France, deux fois champion d’Europe. Les Jeux de Mexico seront sa dernière compétition, il y reviendra avec la médaille de bronze du relais 4x100m. Il fut également entre 1988 et 1991, secrétaire d’Etat à la jeunesse et aux sports.

Archive vidéo

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.