Le parcours de deux femmes brisées qui pendant quatre années menèrent une lutte vitale aux côtés de Gisèle Halimi, leur avocate, pour que le viol soit reconnu comme un crime.

Maître Gisèle Halimi avec Anne Tonglet et Araceli Castellano, 20 ans,  le 2 mai 1978 au Palais de Justice d'Aix-en-Provence.
Maître Gisèle Halimi avec Anne Tonglet et Araceli Castellano, 20 ans, le 2 mai 1978 au Palais de Justice d'Aix-en-Provence. © AFP / GERARD FOUET

Aujourd’hui Affaires sensibles/la Fiction vous propose « Le Procès du Viol »

  • Une émission proposée par Christophe Barreyre
  • Écrite par Leslie Menahem
  • Réalisée par Sophie-Aude Picon

Une nuit de l’été 1974, Anne Tonglet et Araceli Castellano sont violées et torturées par trois hommes alors qu’elles font du camping sauvage dans la calanque de Morgiou à Marseille.

En 1978, les avocates des victimes, Anne-Marie Krywin, Marie-Thérèse Cuvelier et Gisèle Halimi ont obtenu le renvoi de l’affaire devant une cour d’Assises, les procès pour viol relevaient jusque là de la correctionnelle. Au terme de débats houleux, les deux jeunes femmes furent accusées d’avoir été consentantes par les trois hommes qui les avaient violées. Pour des journalistes présents lors du procès, « le seuil de l’insupportable avait été franchi ».

C’est autour de ce procès, connu comme « Le Procès d’Aix en Provence », que de nombreuses femmes osent enfin prendre la parole dans la rue, dans les journaux et à la télévision pour dénoncer les violences dont elles sont victimes.

Cet événement marquera une étape dans la prise de conscience par la société de la gravité du viol. En 1980, le viol est devenu un crime puni de 15 ans de réclusion criminelle.

Pour autant, à peine10% des femmes violées osent porter plainte aujourd’hui en France. Le procès du viol met en lumière le courage de ces femmes dont les mots ont su leur sauver la vie. 

Extrait du scenario/ 

Prologue : Témoignages

FEMME 3

J’étais le lièvre et eux les chasseurs

Dans la forêt profonde, ils chassaient

Lâchaient les chiens en meute 

Dès qu’ils me repéraient 

Et puis ils couraient

Et puis je tremblais

Et puis ils courraient

Et puis je pleurais 

Et puis ils riaient 

Et les chiens galopaient 

Dans la forêt profonde 

Ils savaient très bien 

Que je n’avais aucune chance 

Qu’ils allaient m’attraper 

Me tirer comme un lapin 

Me dépecer 

Se vêtir de ma douce fourrure 

C’était une course folle 

Une course où les chasseurs 

Savaient très bien que leur proie 

N’avait aucune chance de leur échapper 

FEMME 2 

J’ai trop entendu le bruit de la chair qui se déchire, le claquement de la peau qui rougit, le son lourd de mon corps qui tombe.

J’ai trop senti l’odeur de ma propre sueur sous l’emprise de la peur, la moiteur de mon front, de mon dos, de mes cuisses serrées que je refuserai maintenant d’ouvrir à jamais. 

J’étais devenue un animal craintif, sursautant à chaque bruissement de feuille.J’avais perdu toute identité.Je n’étais qu’un gros tas de chair sans substance. 

Prête à encaisser. 

Prête à recevoir les coups. 

FEMME 1

Je suis morte 10 fois. 20 fois. 100 fois.

J’étais devenue une tombe 

Sous le poids des vas et viens incessants 

J’avais appris à me durcir comme le roc 

Ne pas respirer, ne pas pleurer 

Sourire, oui, rire 

Faire semblant de jouir 

Puisque j’étais sa femme 

Je lui devais bien ça 

Me soumettre aux coups 

M’allonger sous ses râles 

Lui vendre mon âme 

l'invitée Docteure Muriel Salmona

Docteure Muriel Salmona est Psychiatre-Psychotraumatologue, chercheuse et Formatrice en psychotraumatologie et en victimologie, Présidente et fondatrice de l'association Mémoire Traumatique et Victimologie
Docteure Muriel Salmona est Psychiatre-Psychotraumatologue, chercheuse et Formatrice en psychotraumatologie et en victimologie, Présidente et fondatrice de l'association Mémoire Traumatique et Victimologie © Maxppp / BIGARD Philippe/PHOTOPQR/LA MONTAGNE

La Docteure Muriel Salmona est Psychiatre-Psychotraumatologue, chercheuse et Formatrice en psychotraumatologie et en victimologie, Présidente et fondatrice de l'association Mémoire Traumatique et Victimologie et créatrice du site memoiretraumatique.org, site d'information, de formation, de ressources et de lutte contre toutes les violences. Elle est responsable d'une enquête nationale : Impact des violences sexuelles de l'enfance à l'âge adulte, soutenue par l'UNICEF, diffusée le 1er mars 2015 dans le cadre de la campagne STOP AU DENI 2015. Elle a participé à des recherches sur les mécanismes psychologiques et neuro-biologiques à lʼorigine des conséquences psychotraumatiques lors dʼexposition à des violences, sur la mémoire traumatique, la dissociation péri et post-traumatique et les conduites à risques dissociantes. Elle a publié 3 ouvrages aux éditions Dunod :

La scénariste Leslie Menahem 

Leslie Menahem, scénariste
Leslie Menahem, scénariste © Radio France / Christophe Barreyre

Leslie Menahem, scénariste © Radio France / Christophe BarreyreLeslie Menahem est auteure, metteure en scène et comédienne. Elle se forme entre Paris, Vienne et Buenos Aires . Elle est boursière de l'association Beaumarchais et de la SACDen décembre 2013 pour sa série radiophonique Vivants et adapte les Autonautes de la Cosmoroute de Julio Cortázar et Carol Dunlop en feuilleton, diffusés sur France Culture. Sa pièce radio Rue (ou La promenade du muguet ) est accueillie par le dispositif Ressort and Dramaturgie en avril 2015 à Théâtre Ouvert. Programmée dans divers Festivals en 2016, elle est également traduite en tchèque et jouée à Prague. Elle fait partie des dix lauréats du concours de nouvelles de la Biennale de Lyon en 2015, dont la nouvelle est mise en voix par Christian Schiaretti à la Sucrière. Depuis 2013, elle travaille régulièrement pour les fictions radiophoniques de France Culture. Elle travaille en tant qu'auteur et metteur en scène pour le Festival Apprentiscènes depuis 2011. En 2016, elle travaille sur une adaptation de La Traviata aux côtés de Johanna Boyé au Théâtre des Variétés, sur la mise en espace d'un concert contemporain à la Philharmonie de Paris ainsi que sur la mise en scène d’Un Buffle , d’après Buffles de Pau Miro crée au Théâtre de Villejuif. Pour Affaires Sensibles , elle a écrit Amy, Défiguration _, et Madame Claude ou la vie rêvée de Fernande Grudet. _Elle est boursière de l’aide à l’écriture de la région Ile de France pour son scénario de long métrage __Les autonautes de la cosmoroute.

Table ronde pendant la répétition avec les comédiens
Table ronde pendant la répétition avec les comédiens © Radio France / Christophe Barreyre

Générique 

C'était « Le procès du viol », une fiction écrite par Leslie Menahem

avec :

  • Anne Tonglet : Joséphine Serre
  • Araceli Castellano : Anne Steffens
  • Serge Petrilli : Florent Oullié
  • Georges Baurès : Solal Bouloutnine
  • Docteur Vuillet : Stefo Linard
  • Mlle di Marino : Elsa Tauveron
  • Le président : François Tavarès
  • Maître Collard : Aurélien Osinski
  • Maître Halimi : Anne Caillère
  • Et les voix de : Cécile Arnaud, Elise Hobbé, Célia Grincourt, Yoli Fuller, Titouan Gautier et Cédric Maruani
  • Bruitages : Bertrand Amiel
  • Prise de son, montage et mixage : Dyana Alcide et Eric Boisset
  • Assistant à la réalisation : Pablo Valero
  • Réalisation : Sophie-Aude Picon
Sophie-Aude Picon, la réalisatrice et les comédiens
Sophie-Aude Picon, la réalisatrice et les comédiens © Radio France / Christophe Barreyre

La programmation musicale

  • Jeanne CHERAL « quand je dis non c’est non »
  • Lana DEL REY "Young and beautiful"
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.