l'ex-société spanghero va demander le redressement
l'ex-société spanghero va demander le redressement © reuters

Aujourd’hui dans Affaires sensibles , un gros mensonge : le jour ou l’on nous a fait prendre de la viande de cheval pour de la viande bœuf ! Le scandale qui a défrayé la chronique dans toute l’Europe en 2013, mieux connu sous le nom d’affaire Findus ou Spanghero. .

Vous avez remarqué ? Pour chaque sandale alimentaire, la même mécanique se met en marche. Les consommateurs sont surpris. Les grandes distributions jouent l’étonnement. Les politiques s’insurgent puis annoncent de nouvelles mesures de contrôle. Tous de concert concluent par la même promesse : « plus jamais ça ». Et aux lendemains de la tempête, quand la vague est déjà loin, la petite ritournelle recommence en attendant la prochaine crise.

Alors aujourd’hui, retournons dans le creux de la vague, au cœur de ce monde de l’agroalimentaire et dans ces usines à viande qui approvisionnent chaque jour nos supermarchés. Durant ces semaines de crises, les Français ont découvert ce marché mondial qui a généré une production de 308 millions et demie de tonnes en 2013, et dont les Français consomment par tête près de 66kilos par an.

Gigantesque !

Mais d’où viennent toutes ces viandes ? Comment les industries agro-alimentaires arrivent-elles à proposer chaque jour de nouvelles promotions et des plats cuisinés à des prix toujours plus bas ?

Sur le site de l'INA, Raymond FEVRIER, inspecteur général de la recherche agronomique évoque en 1970 les recherches de l'INRA, notamment en matière de création de viande artificielle...

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.