Dans Affaires Sensibles, retour sur l’empoisonnement de cet ex-agent du FSB. Avant et après lui, des opposants furent victimes de cette tradition russe : 2004, Anna Politkovskaïa journaliste ; 2018, Sergueï Skripal, ex agent du FSB ; août 2020, Alexeï Navalny, homme politique, entre la vie et la mort. À qui le tour ?

Alexandre Litvinenko lors d'une conférence de presse en septembre 2004
Alexandre Litvinenko lors d'une conférence de presse en septembre 2004 © AFP

Novembre 2006, la télévision montre le visage agonisant d’un individu d’environ 40 ans. Un ex-agent du KGB exilé à Londres, désormais sur un lit d’hôpital. Son histoire est digne d’un roman d’espionnage : empoisonné par du Polonium, une substance radioactive dont on ne découvrira le nom qu’après sa mort. 

Élément qui renforce l’aspect dramatique de l’affaire : durant sa lente et pénible agonie, l’homme participe à l’enquête de Scotland Yard pour retrouver ses propres assassins ! Très vite, un faisceau d’indices oriente la police sur la thèse d’un acte commandité par les services de renseignements russes… Une opération dont le scénario est digne des méthodes d’élimination du temps de la guerre froide. Quelques semaines seulement après l’assassinat, en pleine rue à Moscou, de la journaliste Anna Politkovskaïa. Le nom d’Alexandre Litvinenko vient s’ajouter à la longue liste de ces dissidents politique russes morts pour s’être opposés publiquement à Vladimir Poutine

(Un récit documentaire d'Adrien Carat)

Invitée 

Manon Loizeau, journaliste et documentariste. 

Archive INA

Reportage et enquête sur la mort de l'ancien espion russe, Alexandre Litvinenko. Lors d'une ultime déclaration, il a révélé que le Kremlin était responsable de son empoisonnement.

(Rediffusion du 30 novembre 2016)

Programmation musicale : 

  • Alina Orlova : Lichoradka (2011)
  • Émilie Simon : Fleur de Saison (2006)
  • Arlo Parks : Hurt (2020)
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.