Rediffusion

Aujourd’hui dans Affaires sensibles, nous allons revenir sur l’étonnante disparition d’un appareil de la Malaysia Airlines, sorti des écrans radars et des contacts radios, alors qu’il était en plein vol au-dessus du golfe de Thaïlande, au printemps de cette année.

Cette rediffusion nous permettra de redécouvrir l'affaire, après la découverte en juillet 2015 et mars 2016 de débris provenant du MH370, gràce à notre invité, Florence de Changy, journaliste au Monde et spécialiste de l'Asie-Pacifique, apportera un nouvel éclairage à cette rediffusion...

Dans la nuit du 8 au 9 mars 2014

Pékin. Telle était la destination régulière du vol MH370 qui avait décollé de l’aéroport international de Kuala Lumpur. Un vol qui aurait dû durer près de 6 heures et 20 minutes de "calles à calles". Seulement au lever du jour, l’appareil, un Boeing 777 aux couleurs de la compagnie, ne posera jamais ses roues sur les pistes de l’aéroport de la capitale chinoise.

l'avion de malaysia airlines s'est abîmé dans l'océan indien
l'avion de malaysia airlines s'est abîmé dans l'océan indien © reuters

Une demi-heure après son décollage et dans des conditions encore troubles aujourd’hui, alors qu’il quitte l’espace aérien malaysien pour s’enfoncer dans la nuit noire, au-dessus du golfe de Thaïlande, il va disparaître à jamais et ne plus donner aucun signe de vie.

Avec lui, ce sont 227 passagers et 12 membres d’équipage qui ne retrouveront jamais le sol et leurs familles.

Encore aujourd’hui, l’affaire de la disparation du vol MH370 reste unique en son genre, car pour la première fois dans une "catastrophe aérienne",il n’y a ni avion, ni boites noires et encore moins les passagers pour apporter une quelconque explication à ce qu’il s’est passé. Face à la loi du silence de plusieurs pays, face à l’opacité de l’enquête menée par les autorités malaysiennes et l’apparition dans la presse au fil des jours d’éléments troublants, les théories des plus folles aux plus complotistes ont circulé sur ce qui était arrivé au Boeing 777 de la Malaysia Airlines. D’un incident technique qui aurait occasionné le crash de l’appareil pour certains ; on en est vite arrivé à la thèse d’un détournement volontaire à caractère terroriste pour d’autres. Mais alors qu’en est-il ? Que s’est-il donc passé en cette nuit du 8 au 9 mars 2014 au-dessus de l’océan ? Quels sont ces éléments qui jettent le trouble sur l’enquête ?

le b777 de malaysia airlines aurait continué à voler après sa disparition des écrans radar
le b777 de malaysia airlines aurait continué à voler après sa disparition des écrans radar © reuters

Pour réécouter l'entretien avec Marc Dugain et le reportage d'Anaëlle Verzaux diffusés en décembre 2014 :

- Marc Dugain :

9 mois après les faits, le mystère qui entoure la disparation de l’avion et des 239 personnes à son bord continue d’alimenter le spectre de toutes les interrogations. C’est ce qui a poussé notre invité, l’écrivain et réalisateur, Marc Dugain , à partir sur place pour enquêter pour le compte du magazine Paris Match . Il revient aujourd’hui avec de nombreux éléments qui apportent pour chacun leur lot d’intrigues, et qui amènent à s’interroger sur ce qui a pu réellement arriver à l’appareil Malaysien. Il sera avec nous pour en parler.

- Reportage :

Notre reporterAnaëlle Verzaux a rencontré Ghyslain Wattrelos, dont la famille fait partie des victimes du vol MH370. Reportage que vous pourrez entendre en seconde partie d’émission.

Site du comité de soutien des familles des victimes : http://mh370france.com/

►►► Sur ce site, vous pouvez participer au financement de l'enquête organisée par Ghyslain Wattrelos.

Pour réécouter l'interview avec Michel Polacco, réalisée au cours de la première diffusion de cette émission Affaires Sensibles :

Une émission à suivre, commenter et partager surFacebook.

Les liens

Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.