Aujourd’hui dans Affaires sensibles : la bataille de Diên Biên Phu. Invité l’historien Hugues Tertrais qui dirige le Centre d’Histoire de l’Asie Contemporaine à Paris 1 Panthéon -Sorbonne. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de référence sur l’Indochine.

Mai 1954 des soldats français capturés se rendant au camp de Dien Bien Phu
Mai 1954 des soldats français capturés se rendant au camp de Dien Bien Phu © AFP / AFP / VNA FILES

Le 7 mai 1954 – au terme de 57 jours et 57 nuits de combats ; furieux et sanglants – la France concède en Indochine sa plus grande défaite militaire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Livrés à eux-mêmes – à plus de 12.000 kilomètres de la métropole – dans un camp retranché situé au beau milieu de la jungle : les soldats du corps expéditionnaire français vont se battre jusqu’à leur dernière balle de fusil mitrailleur...

Puis – à mesure qu’un profond silence s’abat sur leur forteresse assiégée – artilleurs, commandos parachutistes, soldats coloniaux et autres gradés sortent de leurs cachettes de fortune sous le joug de l’ennemi. 

Tout autour d’eux se dresse un décor apocalyptique – avec ses tranchées, ses trous d’obus et ses marécages boueux – un paysage dantesque qui fera par la suite dire à des nombreux historiens que Diên Biên Phu était « un second Verdun »…

Véritable déroute stratégique à laquelle s’ajoute un bilan humain terrible, la capitulation française à Diên Biên Phu marque aussi un tournant décisif dans la politique étrangère de notre pays sur l’épineux sujet de la colonisation. Enfin, cet épisode va servir de matrice pour les autres mouvements indépendantistes partout à travers le monde…

Invité Hugues Tertrais

Hugues Tertrais est historien, fondateur du Centre d’Histoire de l’Asie Contemporaine (CHAC), Université de Paris I – Panthéon-Sorbonne, il a écrit ou dirigé de nombreux ouvrages de référence sur l’Indochine, dont :

Ressources complémentaires :

Programmation musicale :

  • Jacques DUTRONC/BAMBOU : Opium
  • Leonie PERNET : India song
  • Jeanne Moreau : India song
  • Anne VANDERLOVE : Quand Vietnam s'appelait Indochine
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.