Aujourd’hui dans Affaires Sensibles un fait divers sans aveux, sans arme et sans mobile. François Darcy a-t-il assassiné sa femme ? Invité le chroniqueur judiciaire indépendant Julien Mucchielli auteur de "Dix ans de mariage" paru chez JC Lattès.

Dessin de tribunal réalisé le 15 septembre 2016 : l'ancien consultant informatique français François Darcy assistant au jour d'ouverture de son procès pour meurtre à Versailles, accusé d'avoir tué sa femme en 2012
Dessin de tribunal réalisé le 15 septembre 2016 : l'ancien consultant informatique français François Darcy assistant au jour d'ouverture de son procès pour meurtre à Versailles, accusé d'avoir tué sa femme en 2012 © AFP / Benoit PEYRUCQ

Le 26 février 2012 au soir, les gendarmes de la brigade de Chevreuse, dans les Yvelines, sont appelés au secours dans la forêt de l’ancienne abbaye de Port-Royal. Une voiture est en feu. À l’intérieur, le cadavre calciné d’une femme. À quelques mètres, le mari à terre, blessé au dos. On lui a tiré dessus, dit-il, on a tué sa femme et incendié la voiture.  

L’histoire que raconte cet homme, François Darcy, est-elle vraie ou l’a-t-il simulée jusqu’à se tirer une balle dans le dos pour maquiller l’assassinat de sa femme ? François Darcy est-il une victime ou un assassin ? Les enquêteurs se font rapidement leur opinion : c’est lui qui a tué sa femme. Car François Darcy a tout, effectivement, du coupable idéal. 

Son couple battait de l’aile, lui a des difficultés financières. Il est bipolaire, parfois violent. Il coopère difficilement avec la justice, se montre mutique, manifeste très peu d’émotion au souvenir de sa femme. Et surtout, l’arme avec laquelle on lui a tiré dessus et la balle retrouvée dans son corps correspondent à une carabine et à des munitions qu’il a eues en sa possession, lui qui est passionné de tir sportif. Mais cette arme est introuvable et François Darcy clame son innocence. 

Jugé en première instance en 2016, il est condamné à 30 ans de réclusion. Et pourtant, il s’agit d’un crime sans aveux, sans arme et sans mobile. De l’enquête, il ressort que François Darcy pourrait très bien être l’assassin de sa femme, certes. Mais rien ne le prouve. 

Or, douter de l’innocence d’un suspect est une chose… Être certain de sa culpabilité en est une autre.  

Invité Julien Mucchielli 

Julien Mucchielli est journaliste indépendant, chroniqueur judiciaire et auteur de "Dix ans de mariage, une enquête dans la vallée de Chevreuse " paru en octobre dernier chez JC Lattès. Il est co-fondateur du blog Épris de justice.  

Programmation musicale : ·         

  • Billie EILISH/Vince STAPLES : Burn 
  • Iggy POP ! Loves missing 
  • LESCOP : La forêt 
Les invités
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.