Le 24 septembre dernier, le ministre de la Culture, Franck Riester, annonçait le choix du gouvernement de rassembler France Télévision, Radio France, France Médias Monde et l’INA dans une société commune, une holding nommée “France Médias”. Depuis cette annonce explosive l’inquiétude monte au sein des médias publics...

Jean-Pierre Elkabbach annonce sa démission de France Télévision suite à l'affaire Jean-Luc Delarue
Jean-Pierre Elkabbach annonce sa démission de France Télévision suite à l'affaire Jean-Luc Delarue © Getty / Bernard Bisson / Sygma

Aujourd’hui dans Affaires Sensibles, mai 1996, l’affaire dite Elkabbach ou du scandale des animateurs-producteurs de la télé publique.

Le 24 septembre dernier, le ministre de la Culture, Franck Riester, annonçait le choix du gouvernement de rassembler France Télévision, Radio France, France Medias Monde et l’INA dans une société commune, une holding, qui portera le nom de “France Médias”. Depuis l’annonce, au sein des différentes structures publiques de l’audiovisuel, l’inquiétude monte. Quelles seront les missions de cette holding ? Chaque média gardera-t-il sa différence ? Ses moyens ? La demande d’économie ne cache-t-elle pas un désengagement de l’Etat ? 

L’audiovisuel public est un sujet sensible par excellence tant il est un enjeu politique, économique, social, culturel, où se confrontent salariés, dirigeants, tutelles, les ambitions et les définitions de ce qu’on appelle les “missions de service public”. L’affaire du jour en est un exemple probant. En novembre 1995, un député révèle les contrats en or signés par Elkabbach, président de France Télé,  à quelques uns de ses animateurs-vedettes. Était-ce illégal ? Non. Était-ce moral, conforme à l’identité de France Télévision ? Sous la pression et les critiques, Elkabbach s’en ira. 

Pour parler de cette affaire et de ce tournant, nous recevons, en seconde partie d'émission,  Marc Endeweld, journaliste auteur du livre France Télévisions Off the Record : histoires secrètes d'une télé publique sous influences, publié aux éditions Flammarion Enquête en 2010. 

Ressources documentaires

Programmation musicale

  • Passi : Je zappe et je mate
  • Bruce Springsteen : 57 channels (and nothin'on)
  • Oxmo Puccino/Orelsan : Ma life
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.