Aujourd’hui Affaires Sensibles vous propose de réécouter les liaisons dangereuses de l’ex- président Nicolas Sarkozy avec Mouammar Kadhafi.

Mouammar Kadhafi reçu à l'Elysée le 10 décembre 2007 par Nicolas Sarkozy
Mouammar Kadhafi reçu à l'Elysée le 10 décembre 2007 par Nicolas Sarkozy © Maxppp / IP3 PRESS/Remi Ochlik

La visite officielle du dictateur libyen est sans doute l’un des épisodes les plus marquants de la présidence de Nicolas Sarkozy. Neuf ans après, elle empoisonne encore la vie politique française, celle de l’ancien Chef de l’État, comme celle de ses collaborateurs proches qui doivent désormais poursuivre leur carrière politique au rythme des convocations chez le juge.

En septembre dernier, le parlement britannique a rendu public un rapport de la commission des affaires étrangères du Parlement britannique qui met en cause les motivations du président français à intervenir en Libye et son action sur place. Quelques jours plus tard, c’est le journal Mediapart qui publie un document explosif de l’ancien ministre du pétrole libyen dans lequel est consignée une série de versements au profit de l’ancien chef d’État. Vous l’avez compris, la visite de Kadhafi à Paris est une histoire multiple, un partie de billard à trois bandes, au moins, qui débute en 2005 et se conclut en octobre 2011 par la mort du potentat Libyen destitué par son peuple, avec l’aide de la communauté internationale, dont la France.

De cette visite, on se souvient de la tente plantée au milieu d’un jardin de la République, à l’hôtel Marigny, des frasques, de l’arrogance et des costumes du tyran libyen. Images de l’Histoire officielle, des discours et des contrats signés devant les caméras. Mais c’est derrière le rideau que se joue l’essentiel, dans les arcanes de la diplomatie secrète, espace où se négocie libération, contrat, rétribution. Entre hommes influences ...

Vidéo INA :

Cette émission est en partie une rediffusion du 16 avril 2015.

Pour en parler aujourd’hui, dans la deuxième partie de l'émission, nous recevons Antoine Vitkine, journaliste et réalisateur notamment de trois documentaires sur le sujet, "Kadhafi, notre meilleur ennemi", "Kadhafi mort ou vif" et enfin "Le président et le dictateur".

►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Pour écouter la deuxième partie de la première diffusion avec le journaliste de Mediapart, Fabrice Arfi, qui est l’auteur du livre « Le sens des affaires ». Notre confrère est à l’origine, avec le journaliste Kan Larske, des révélations sur les soupçons du financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

PROGRAMMATION MUSICALE :

  • MORIARTY/Rosemary STANDLEY : Jimmy

  • THE DO : On my shoulders
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.