C’est le 12 décembre 2008 que le monde découvre, le visage et le nom d’un homme en col blanc, légende de Wall Street et symbole jusqu’alors du rêve américain. Bernard Madoff !

Bernard Madoff à  la Cour fédérale à New York le 5 janvier 2009.
Bernard Madoff à la Cour fédérale à New York le 5 janvier 2009. © Reuters / Lucas Jackson

Et si cet homme de 70 ans a ainsi défrayé l’actualité, ce n’est pas pour jouer le rôle de nouveau sauveur d’une économie américaine exsangue. Non, bien au contraire, Madoff est un démon !

Et aujourd’hui, il a jeté son costume de financier modèle pour revêtir son véritable habit : celui d’Arsène Lupin ! Car oui, Madoff est un escroc ! Un escroc de classe mondiale pour une escroquerie de dimension, elle, planétaire ! Car derrière ce que les médias qualifient rapidement de « scandale Madoff », il y a ce chiffre : 65 milliards de dollars… Oui 65 milliards ! Soit le PIB d’un pays comme la Croatie ou l’Uruguay, une somme record que Bernard Madoff a tout simplement fait « disparaître » en mettant sur pied une gigantesque fraude !

En pleine crise des subprimes, l’épisode Madoff a été un nouveau traumatisme pour l’opinion publique qui comprenait qu’il ne s’agissait pas là d’un accident, mais plutôt d’un symptôme : celui d’un système trop longtemps laissé à la dérive !

Notre invité : Après le récit, pour revenir avec nous sur cet épisode, le journaliste Christophe Alix , chef du service Économie à Libération , nous donnera son analyse sur le cas Bernard Madoff et sur les conséquences de cette affaire en France.

Cette émission a déjà été diffusée le mardi 04 Décembre 2016.

Vidéo INA :

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.