Une fiction produite par Christophe Barreyre.Réalisée par Pascal Deux.Scénario : Charif Ghattas.

Invité : Arthur Nauzyciel.

Extrait du scénario « Thomas Bernhard, un arbre à abattre »

« En 1988, la République autrichienne s’apprête à commémorer le cinquantième

anniversaire de l’Anschluss, annexion de l’Autriche par l’Allemagne hitlérienne.

Ce jour-là, 15 mars 38, les bottes nazies battaient triomphalement le pavé

viennois tandis qu’à leur tête, Adolf Hitler était accueilli sous les acclamations

de la foule massivement rassemblée sur la Heldenplatz, la place des Héros.

Conséquence pour l’Etat autrichien, la préparation de cette « Année du

souvenir » revêt un goût passablement amer, et se présente comme un double

défi à relever : obliger le pays à se pencher sur son passé tout en conservant

intacts l’orgueil patriotique et l’honneur de la nation. La tâche s’annonce ardue

tant les polémiques autour du passé nazi de Kurt Waldheim, récemment élu à la

présidence de la république, et de sa supposée implication dans la déportation de

Juifs de Salonique durant la Seconde Guerre Mondiale, laissent présager du

climat délétère des futures célébrations.

Et c’est précisément le moment que choisit Claus Peymann, metteur en scène

controversé alors directeur du Burgtheater, l’équivalent de notre Comédie

Française, pour passer commande à son écrivain fétiche, Thomas Bernhard,

individu polémique honni de ses compatriotes, mais dont le franc-parler féroce

et acéré est craint par ses plus éminents adversaires que sont l’Eglise, l’Etat, et

les critiques.

Scénariste : Charif Ghattas

Charif Ghattas
Charif Ghattas © Radio France / DR

Charif Ghattas est né en 1981 à Beyrouth.

Il est auteur, metteur en scène, scénariste et comédien.

Depuis 2002, il a signé une douzaine de pièces de théâtre jouées en France et au Liban: Du vice à la racine, Une éternité, Rotterdam la nuit, Dépendances, Amphitryon nous irons où la mer monte, Le premier jour, Holiday Inn, Les bêtes, Amal et Harry, Beyrouth pour tous , ...

En 2015, au théâtre des Bouffes du Nord, il met en scène Le paradis de Helki , spectacle-concert du musicien franco-libanais Bachar Mar Khalifé.

Parallèlement, il poursuit son travail de scénariste en signant l'adaptation cinématographique de sa pièce Holiday Inn , dédiée au disparus de la guerre civile libanaise (1975-1990). Le film sera porté à l'écran en 2017.

Depuis 2013, Charif Ghattas collabore régulièrement aux fictions radiophoniques de France Inter.

En 2016, sa pièce Les bêtes sera créée par le metteur en scène Alain Timar au Théâtre des Halles d'Avignon.

Invité : Arthur Nauzyciel

Après des études d’arts plastiques et de cinéma, il entre en 1987 à l’école du Théâtre national de Chaillot dirigée par Antoine Vitez. D’abord acteur, il crée ses premières mises en scène au CDDB– Théâtre de Lorient, LE MALADE IMAGINAIRE OU LE SILENCE DE MOLIÈRE d’après Molière et Giovanni Macchia (1999) et OH LES BEAUX JOURS (2003), présenté à l’Odéon-Théâtre de l’Europe et Buenos Aires.

Suivront, en France : PLACE DES HÉROS qui marque l’entrée de Thomas Bernhard à la Comédie-Française (2004); ORDET (LA PAROLE) de Kaj Munk au Festival d’Avignon (2008) et au théâtre du Rond-Point dans le cadre du Festival d’Automne à Paris; JAN KARSKI (MON NOM EST UNE FICTION) d’après le roman de Yannick

Haenel au Festival d’Avignon (2011); FAIM d’après le roman de Knut Hamsun (2011); LA MOUETTE de Tchekhov (2012) dans la Cour d’honneur du Palais des papes au Festival d’Avignon; KADDISH d’Allen Ginsberg (2013), lecture/ mise en espace créée au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme puis reprise pour l’édition 2013 du Festival d’Avignon.

Générique :

Thomas Bernhard, un arbre à abattre

De Charif Ghattas

réalisation de Pascal Deux

Avec

Eric Herson Macarel Thomas Bernhard

Christophe Brault Claus Peymann

Grégoire Oestermann Siegfried Unseld

Vincent Nemeth Peter Fabjan

Clara Noël Marlène

Pauline Ziadé la narratrice

Et les voix de Elodie Vincent, Xavier Czapla, Sebastien Faglain, Sophie Torresi, Pierre Carbonnier et Othello Vilgard

Les comédiens
Les comédiens © Radio France / Valérie Bour

Bruitage : Patrick Martinache

Prise son, montage et mixage : Claude Niort, Clotilde Thomas, Yannick Magnin

Assistante à la réalisation : Yael Mandelbaum

Réalisation : Pascal Deux

Pascal Deux et l'équipe technique
Pascal Deux et l'équipe technique © Radio France / Valérie Bour
Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.