Aujourd’hui dans Affaires Sensibles : Un simple fait divers oublié. C’est un romancier, Georges Conchon, qui l'a révélé dans la presse et un film de Jacques Rouffio qui a l'a fait connaitre. Invité Régis Jauffret, écrivain qui s'est inspiré de faits réels pour construire des fictions et des romans.

C'est une histoire qui est sans doute enfouie dans vos mémoires, que vous avez peut-être lue et oubliée. Elle n’a jamais fait les gros titres des quotidiens nationaux ou régionaux. Il n’y a pas eu d’enquête policière rocambolesque, d’aveux tardifs ou de procès médiatique. 

Et pourtant, entre 1953 et 1969, sept personnes sont mortes dans un même milieu professionnel, dans l’entourage d’un même homme, dans le silence d’une même ville de province. 

Ce lien entre ces sept vies interrompues, c’est un romancier, Georges Conchon, qui l’a révélé. C’est à travers ses pas et ses réflexions que nous allons vous raconter ce fait divers, grâce à ses articles parus dans France Soir, aux entretiens qu’il a donnés à l’ORTF, mais aussi grâce à des extraits du film Sept morts sur ordonnance réalisé par Jacques Rouffio, dont Conchon a été le scénariste et qui s’inspire de ce drame. Vous entendrez donc également les voix de Michel Piccoli, de Gérard Depardieu et de Charles Vanel, qui ont donné corps à des personnages imaginaires mais inspirés de faits réels. 

L’intrigue est la suivante : à quinze ans d’intervalles, deux chirurgiens réputés et reconnus tuent leur famille puis se suicident. Qu’est-ce qui les a poussés à tuer ? Pourquoi ont-ils mis ensuite fin à leurs existences sans expliquer ce qui les rongeait ? Souvent considéré comme un acte solitaire, exclusivement intime, le suicide se révèle dans cette affaire un acte collectif et social, initié par un troisième homme qui aurait poussé les deux premiers à ces crimes. 

Invité Régis Jauffret

En seconde partie, nous recevrons l’écrivain Régis Jauffret. Avec lui, en partant de cette histoire, de l’enquête de Georges Conchon et du film de Jacques Rouffio nous nous interrogerons sur le regard particulier des romanciers et des cinéastes sur le fait divers. Que peut dire la littérature que la presse ne peut dévoiler ? Pourquoi le fait divers est-il devenu une source de questionnement des écrivains et des cinéastes ? Jusqu'où peut aller un écrivain quand il décide de se pencher sur un fait divers ? 

Son dernier livre Microfictions paru chez Gallimard en janvier, a reçu le prix Goncourt de la Nouvelle en 2018.  Ce sont trois autres de ses romans qui nous intéressent aujourd’hui, car à trois reprises, il s'est inspiré de faits réels pour écrire des romans. Il s’agit de Sévère, Claustria et La ballade de Rikers Island, tous parus aux éditions du Seuil. 

Programmation musicale:

  • BARBARA : Le mal de vivre
  • Jacques BREL : Je suis un soir d'été
  • Kurt VILE : Loading zones
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.