"Saint-Michel", 20 ans déjà depuis les terribles évènements de l’été 1995 où Paris était ensanglantée et endeuillée par une vague d’attentats terroristes qui, en l’espace de quelques semaines, plongeaient la France dans une véritable psychose : celle d’actes meurtriers aveugles et imprévisibles.

Attentat à la station RER Saint-Michel à l'été 1995, qui a fait 8 morts.
Attentat à la station RER Saint-Michel à l'été 1995, qui a fait 8 morts. © BEP/A. AUDUREAU/LE PARISIEN

Très vite pour les enquêteurs, il ne fait aucun doute qu’il s’agit bien là d’actes islamistes. Très vite on pense au « GIA » Algérien qui avait frappé 6 mois plus tôt en détournant l’airbus d’Air France Alger-Paris. Mais les enquêteurs doivent se rendre à l’évidence : ils n’ont aucun indice, pas l’ombre d’une piste, rien qui leur permettent de remonter la filière… De leur côté, les terroristes courent toujours et les français redoutent qu’ils frappent encore.

C’est un coup du sort qui permet, un mois après l’attentat de Saint-Michel, à l’enquête de finalement rebondir dans la région Lyonnaise… De là, les gendarmes intercepteront par les armes un des terroristes avant que d’autres attentats ne reprennent puis qu’enfin une partie des responsables ne soient arrêtés… après une vague de terreur qui aura duré 3 mois et fait 8 morts et plus de 250 blessés.

Invitée

Envoyée spécial de la rédaction d’Antenne 2 au moment des faits, notre invitée, la journaliste Michèle Fines , aujourd’hui journaliste d’investigation dans la production documentaire. Elle a suivi au jour le jour cette affaire et a même vu s’écrire certains des évènements que nous allons vous raconter de ses propres yeux. Elle sera avec nous pour en parler.

Une émission à suivre, commenter et partager surFacebook.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.