Aujourd’hui dans Affaires Sensibles , la Nouvelle Vague, chronique d’une jeunesse cinématographique.

Il y a quelques semaines, les organisateurs du Festival de Cannes ont publié l’affiche de la soixante-neuvième édition prévue au printemps prochain. Elle se présente sous la forme d’un montage de plusieurs photogrammes tirés de la pellicule du film Le Mépris de Jean-Luc Godard, sorti en 1963. Empli d’une lumière jaune éclatante, on y distingue la silhouette lointaine de l’acteur Michel Piccoli qui monte les marches d’une maison contemporaine en bord de mer.

Un choix unique pour un hommage multiple : à Jean-Luc Godard, à Michel Piccoli, à ce film phare de la Nouvelle Vague, qui illustre, une fois encore, avec quelle force ce mouvement a bouleversé l’Histoire du Cinéma. À la croisée des décennies 1950 et 1960, une bande de jeunes réalisateurs français s’est mis en tête de bousculer l’ordre établi du "cinéma de papa". En quelques années, ils sont entrés avec fracas dans le septième art, ont ouvert la voie à des centaines de jeunes cinéastes, ont modifié la manière de filmer, et de film en film, ont bâti les mythes d’une génération.

En quoi la Nouvelle Vague représente-t-elle une rupture ? Qu’est-ce qui réunit ces jeunes auteurs en quête d’images ? S’agit-il d’une école, d’un mouvement, d’une véritable révolution ? Autant de questions pour dire, qu’au-delà des légendes, la nouvelle vague incarne surtout un moment : celui d’une certaine jeunesse, coincée entre deux pôles de l’histoire contemporaine française, les ruines de la Libération et les barricades de mai 68.

Invité :

Ces questions, ce moment, nous y reviendrons en seconde partie d’émission avec Antoine de Baecque , historien et critique de cinéma, professeur à l’École Normale Supérieure, auteur de plusieurs livres et d’un documentaire sur la Nouvelle Vague.

François Truffaut et Jean-Pierre Léaud
François Truffaut et Jean-Pierre Léaud © © John Springer Collection/CORBIS

Une archive INA :

► Une émission à suivre, commenter et partager sur Facebook.

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.