Aujourd’hui, dans Affaires Sensibles : l'histoire d’un écrivain qui confesse être l’auteur d’un acte terroriste commis au milieu de la Guerre froide.

Axel Caesar Springer, le magnat de la presse et de l'édition allemandes 1er janvier 1975
Axel Caesar Springer, le magnat de la presse et de l'édition allemandes 1er janvier 1975 © Getty / Sticha/ullstein bild

Sorti en 2006, le livre-révélations de l'écrivain Daniel de Roulet, Un dimanche à la montagne, provoque le scandale dans son pays, la Suisse. Derrière ce titre bucolique, se cachent en réalité des aveux fracassants. L’auteur raconte comment, avec son amour de jeunesse, ils ont, par un beau dimanche de Guerre froide, en janvier 1975, incendié le chalet d’Axel César Springer, qui se trouvait dans la région de Gstaad. Construit sur un pâturage isolé, le chalet a été complètement détruit par les flammes, mais l’incendie n’a fait aucune victime. A aucun moment, les enquêteurs ne soupçonnent un Suisse d’être à l’origine de cet acte terroriste. Les conclusions de l’enquête internationale émettent l’hypothèse d’un commando d’élite venu du Nord, c’est à dire d’Allemagne. Il faut dire que ce n’est pas la première fois que Springer, le magnat de la presse allemande, est pris pour cible par les leaders du mouvement étudiant. Et pour cause : les titres racoleurs de ses journaux à grand tirage s’en prennent systématiquement à cette jeunesse d’extrême gauche qui veut renverser l’ordre social. Faute de preuve, les criminels ne sont jamais retrouvés, et l’affaire se tasse. Jusqu’à ce que, trente ans plus tard, Daniel de Roulet qui, entre temps, est devenu un écrivain connu en Suisse romande, prenne la plume pour raconter son forfait, commis pour des raisons autant politiques qu’amoureuses. 

Un récit documentaire de Isabelle Mayault 

Gstaad, la station de sports d'hiver ultrachic dans les alpes suisses (1995)
Gstaad, la station de sports d'hiver ultrachic dans les alpes suisses (1995) © Getty / Bertrand RIEGER

Invité : 

Daniel de Roulet, écrivain suisse et protagoniste de l'affaire, auteur d'Un dimanche à la montagne, chez Buchet Chastel (2006). Et son dernier essai : A la garde. Lettre à mon père pasteur, paru chez Labor&Fides (Genève, 2019)

Par ailleurs, l'autrice de ce récit, Isabelle Mayault, a signé un premier roman passionnant en 2019 sur le cheminement des milliers de négatifs des photographes Capa, Taro et Chim sur la Guerre d'Espagne : Une longue nuit mexicaine, réédité en poche en 2020 chez Gallimard. 

Programmation musicale : 

  • Véronique Sanson : Le maudit (mais la douleur efface ta faute) (1974) 
  • Yves Simon : Raconte toi (1975)
  • Cipierre : Avril (2020)
Programmation musicale
  • CipierreAvril2020
L'équipe