Aujourd’hui dans Affaire sensibles, l’affaire Portal, qui se déroula entre 1972 et 1975 et qui fit la Une des journaux en France pendant plusieurs semaines.

A l’époque, on l’a décrite comme une histoire balzacienne, celle d’un baron, descendant d’une famille illustre, dépossédé et déclassé, puis tombé dans la misère.

Aujourd’hui, raconter l’histoire des Portal, c’est se plonger dans une trame kafkaïenne, une valse à plusieurs temps.

C’est l’histoire d’un vieil homme qui affronte les vents accablants d’une justice maladroite et complexe qui s’abattent pendant vingt ans sur les plaines du domaine dont il a hérité, la Fumade. Une histoire locale, faite de rumeurs et de jalousie, d’hommes de confiance malhonnêtes et d’avocats reconduits. Une histoire d’enfants, ballotés par les malheurs des grands, jouant dans les ruines d’un monde qui s’éteint. Une histoire médiatique enfin, avec la télé qui organise le fait divers comme une sitcom, le raconte sans filtre, entre à l’intérieur des maisons, attend devant les prisons, accompagne les familles, puis oublie aussi vite ces gens qu’ils ont rendu célèbres le temps d’un drame.

Invité :

Pour parler de cette histoire et de ses résonnances aujourd’hui, nous recevrons en seconde partie Emmanuel Deun, auteur du livre L’Étrange affaire Portal .

Quarante ans après les faits, il a repris le chemin de la Fumade, rencontré la fille de la famille et les témoins de ce drame qui emporta la vie d’un jeune homme de 20 ans.

Le domaine de La Fumade, 1975
Le domaine de La Fumade, 1975 © CC BY SA 3.0 Librairiefrancaise

Les liens

Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.