Illustre mère maquerelle des années 60-70 les pensionnaires de Madame Claude ont pour clients des ministres, des chefs d’état, des industriels...

Fernande Grudet alias Madame Claude le 5 mai 1986 à Paris
Fernande Grudet alias Madame Claude le 5 mai 1986 à Paris © AFP / MICHEL GANGNE

Aujourd'hui Affaires sensibles la fiction: "Madame Claude ou la vie rêvée de Fernande Grudet

une fiction écrite par Leslie Menahem

Réalisée par Benjamin Abitan et Juliette Goux

Une émission proposée par Christophe Barreyre

Madame Claude est une reine. Une reine mère qui s'occupe de toutes ses filles . Elle en fait des princesses qu'elle habille, qu'elle coiffe, qu'elle soigne, qu'elle présente à de beaux princes charmants.

Fernande Grudet, quant à elle, fait le trottoir avant de devenir maquerelle. Une mère maquerelle qui finira par faire de la prison et qui peinera à rembourser ses dettes.

Madame Claude ou La vie rêvée de Fernande Grudet raconte la vie d'une même femme successivement appelée Claude, Violette, Claude Tolmatcheff, ou encore Claude Cook. Une même femme ayant été espionne, cuisinière, politicienne, maquerelle, prostituée, mère, résistante...Une femme dont la vraie vie est aussi étonnante que ses vies rêvées.

Extrait du scénario

CLAUDE

Bien.

Un temps.

Vous aimez bien jouer la comédie…Savez-vous qui est Marlon Brando?

AIMEE

Oh oui bien sûr, c’est mon idole absolue…Qui ne connaît pas Marlon Brando!

CLAUDE

C’est un très bon ami.

AIMEE, excessive

Vraiment?

CLAUDE, la coupant sèchement

Déshabillez-vous.

AIMEE

Vous voulez que je me déshabille?

CLAUDE

Déshabillez-vous.

AIMEE

Totalement?

CLAUDE

Oui.

Aimée se déshabille.

CLAUDE

Tournez-vous… Votre tour de poitrine?

AIMEE

Je porte du bonnet B, je crois. Cela dépend des soutiens-gorges…

CLAUDE

Je connais un bon chirurgien .

AIMEE

Fernande, pardonne moi, mais je ne suis pas sûre de vouloir…

CLAUDE

La première chose à savoir lorsqu’on vient chez moi, c’est l’éducation. Je ne vous per-mets pas de me tutoyer. On se tient bien, on parle bien, on apprend les bonnes manières. On apprend à s’habiller, à se tenir, à bien marcher. On ne parle pas trop fort. On apprend à avoir assez de conversation pour faire sentir à l’homme qu’on a l’intelligence requise pour pouvoir échanger sur tous les sujets. On rit aux plaisanteries mais pas à gorge dé-ployée, il s’agit d’avoir un rire tenu, discret et enchanteur. Il faut avoir une certaine culture générale, mais il ne faut pas trop s’en vanter, pour que l’homme sente qu’il est le plus séduisant, le plus intelligent, le plus amusant. Un homme est heureux lorsqu’il a l’impression de faire jouir une femme, mais pas seulement. Il doit avoir l’impression qu’il la fait rire. Croyez-moi, la première chose qu’une femme doit apprendre dans la vie, c’est faire semblant.

Les répétitions/collectif
Les répétitions/collectif © Radio France

Invité Claude Cancès, ancien directeur de la police judiciaire de Paris

Claude Cancès
Claude Cancès © Radio France

Claude Cancès est directeur honoraire de la police et auteur de plusieurs ouvrages. Entré dans la police en 1963 comme officier de police, Claude Cancès est d’abord enquêteur de terrain à la 4ème brigade territoriale avant de rejoindre le quai des Orfèvres pour entrer à la brigade mondaine. Devenu commissaire de police en 1974, il va successivement occuper plusieurs postes d’importance au sein de la direction de la police judiciaire parisienne dont ceux d’adjoint au chef de la brigade criminelle puis de chef de la BRI, la brigade de recherche et d’intervention – la célèbre brigade antigang – de 1983 à 1987.

En 1993, il est nommé « patron » de la PJ du quai des Orfèvres et occupe ce poste sensible de directeur jusqu’en 1995., date à laquelle il est nommé Inspecteur général à l'Inspection Générale de la police nationale. Il profite par la suite de sa retraite pour écrire plusieurs livres.

Derniers ouvrages parus

  • L’ancien patron du 36 quai des orfèvres raconte la Brigade Mondaine Éditions Pygmalion, 2014
  • Histoire du 36 quai des Orfèvres édition actualisée, Mareuil Éditions, 2015
  • La police pour les nuls (en collaboration avec Matthieu Frachon), Éditions First, 2015
  • Commissaire à la crim, Mareuil Éditions 2017

La scénariste Leslie Menahem

Leslie Menahem
Leslie Menahem © Radio France

Leslie Menahem est auteure, metteure en scène et comédienne. Elle se forme entre Paris, Vienne et Buenos Aires . Elle est boursière de l'association Beaumarchais et de la SACD en décembre 2013 pour sa série radiophonique Vivants et adapte les Autonautes de la Cosmoroute de Julio Cortázar et Carol Dunlop en feuilleton, diffusés sur FranceCulture. Sa pièce radio Rue (ou La promenade du muguet ) est accueillie par le dispositif Ressort & Dramaturgie en avril 2015 à Théâtre Ouvert. Programmée dans divers Festivals en 2016, elle est également traduite en tchèque et jouée à Prague. Elle fait partie des dix lauréats du concours de nouvelles de la Biennale de Lyon en 2015, dont la nouvelle est mise en voix par Christian Schiaretti à la Sucrière. Depuis 2013, elle travaille régulièrement pour les fictions radiophoniques de France Culture. Elle travaille en tant qu'auteur et metteur en scène pour le Festival Apprentiscènes depuis 2011.

En 2016, elle travaille sur une adaptation de La Traviata aux côtés de Johanna Boyé au Théâtre des Variétés, sur la mise en espace d'un concert contemporain à la Philharmonie de Paris ainsi que sur la mise en scène de Buffles de Pau Miro crée au Théâtre de Villejuif. Pour Affaires Sensibles, elle a écrit Amy, une fiction sur la vie de la chanteuse Amy Winehouse, et Défiguration, une fiction sur le peintre Jean-Michel Basquiat. Elle travaille actuellement sur l'écriture d'un long métrage avec Ikki Films.

C'était Affaires sensibles la fiction "Madame Claude ou la vie rêvée de Fernande Grudet", une fiction écrite par Leslie Menahem

  • Fernande Grudet: Johanna Nizard

  • Aimée: Clara Noël

  • Le commissaire: Florent Oullié

  • Le chef pâtissier: Geoffroy Barbier

  • L'inspecteur de l'immigration: François Pérache

  • La biographe: Françoise Cousin

  • La gardienne de prison: Leslie Menahem

  • La policière: Luna Muratti

  • Le juge: Jean-Alain Velardo

  • Narration: Camille Blouet

  • Prise de son, montage et mixage: Manon Houssin et Claude Niort

  • Assistant à la réalisation: Pablo Valero

  • Réalisation: Benjamin Abitan
Le réalisateur : Benjamin Abitan
Le réalisateur : Benjamin Abitan © Radio France
  • Programmation musicale: Laura Marling « Soothing » et Serge Gainsbourg « L’hôtel particulier »

►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.