Troisième volet de notre série Trahisons en politique inspirée du livre "La République des traîtres, de 1958 à nos jours" sous la direction de Jean Garrigues aux éditions Tallandier. Notre invité Christophe Barbier éditorialiste, ancien directeur de l'Express et co-auteur de l'ouvrage.

Le Président Jacques Chirac sert la main de son successeur Nicolas Sarkozy sur les marches de l' Elysée lors de la passation de pouvoir , le 16 mai 2007.
Le Président Jacques Chirac sert la main de son successeur Nicolas Sarkozy sur les marches de l' Elysée lors de la passation de pouvoir , le 16 mai 2007. © AFP / JACQUES DEMARTHON

Si la politique était une science exacte, l’histoire que nous allons vous raconter n’aurait sans doute jamais eu lieu ! Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy – que tout, au départ, semblait unir vers le même destin – seraient restés alliés dans leur conquête du pouvoir. Le premier jouant le rôle de mentor : respecté, soutenu et admiré. Le second s’inscrivant – lui – comme son héritier : désigné, ambitieux et motivé !

Oui – seulement voilà – la politique n’est pas une science exacte ! C’est au contraire un combat permanent dans lequel tous les coups sont permis ! Et à ce petit jeu, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy vont se livrer une bataille terrible !

De cette affaire faite de passion réciproque, puis de rupture violente et enfin de réconciliation de façade… il nous reste aujourd’hui des archives, des témoignages et une histoire : remplie de tapes dans le dos, de mesquineries, d’attaques irrévérencieuses et de grands pardons. Un épisode qui s’inscrit – pour de nombreux politologue – dans la longue lignée de mise à mort dont raffole depuis des décennies la droite française !

Invité Christophe Barbier 

Christophe BARBIER et Fabrice DROUELLE en studio
Christophe BARBIER et Fabrice DROUELLE en studio © Radio France / Valérie Priolet

Après le récit notre invité – pour revenir avec nous sur cette tumultueuse saga – Christophe Barbier, journaliste et éditorialiste, ancien directeur de la rédaction de l’hebdomadaire l’Express. Il est l’un des coauteurs de La République des traîtres, de 1958 à nos jours, ouvrage dirigé par Jean Garrigues, que nous recevions ce lundi, et paru aux éditions Tallandier.

Ressources complémentaires :

Voix-lectures:

  • Remerciements à  Philippe Pierrard et à Aurélien Labruyère

Programmation musicale : 

  • Charles Aznavour – "Mes emmerdes"
  • Rita Mitsouko et Catherine Ringer – "Y'a d'la haine"
  • Queen – "I Want It All"

Pour aller plus loin

⚔ Retrouvez la série « Trahisons en politique » d'Affaires sensibles :

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.