Lilah rencontre Kamal, et tombe amoureuse. Une histoire qui semble simple, banale. Mais Kamal entraîne la jeune femme vers d’autres contrées, d’autres futurs, un monde basé sur la haine et la violence auquel seul l’islamisme radical et Daech peuvent offrir leur solution, la mort !

Portrait d'une jeune femme pendant une journée ensoleillée avec une ombre sur le visage.
Portrait d'une jeune femme pendant une journée ensoleillée avec une ombre sur le visage. © Getty / Jenny Pulido / EyeEm

Aujourd’hui Affaires sensibles/la Fiction vous propose 

« Direction Paradis »

  • Une émission proposée par Christophe Barreyre
  • Écrite par François Luciani 
  • Réalisée par Pascal Deux

"Fondamentalisme", "radicalisme", "intégrisme", "islamisme" ou encore "salafisme"…  Depuis les attentats du 13 novembre 2015, revendiqués par Daech, de nombreux mots sont employés pour pointer du doigt certaines dérives autour de l'islam. Tour à tour, ces mots sont mélangés, confondus et parfois même dévoyés.

À la suite des attentats terroristes en France, une mission a été mise en place par le gouvernement, elle porte sur la problématique de la sortie de radicalisation des individus en lien avec les filières djihadistes

Plusieurs centres de déradicalisation sont créés à partir de 2015. Mais leur efficacité est mise en doute. Des débats s’installent. 

Dans son article « Terrorisme et autres menaces », le magistrat Jean de Maillard estime que les programmes de déradicalisation sont généralement considérés par les pouvoirs publics comme des solutions d’ensemble face au problème de radicalisation alors qu’ils constituent une réponse individuelle pour quelques cas bien déterminés. 

Des chercheurs spécialistes de l'islam et du monde arabe s'opposent aussi quant à l'interprétation du phénomène djihadiste et relancent le débat, qui sont ces criminels ?

D'un côté, le politologue Olivier Roy estime que ce dernier n'est pas la conséquence d'une « radicalisation de l’Islam », mais d'une « islamisation de la radicalité », l'Islam représentant l'une des dernières offres politiques disponibles « sur le marché de la révolte radicale »

A l’opposé Gilles Kepel déjuge la notion même de radicalisation, selon lui, « le couple « radicalisation - islamophobie » empêche de penser la manière dont le jihadisme tire profit d’une dynamique salafiste conçue au Moyen-Orient et porteuse d’une rupture en valeurs avec les sociétés européennes ».

D’après un rapport du Sénat de mars 2017, ils seraient 17 393 en France inscrits au FSRT, « le fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation terroriste.

Extrait du scénario

Scène 7  Appartement Maria 

Des bruits d’allées et venues résonnent sur le palier carrelé d’un HLM où la rythmique électronique d’un rappeur voisin se propage jusqu’à l’étage de l’appartement de Maria…

Un bruit de clé dans la serrure de la porte d’entrée :

Maria

Qu’est-ce que c’est que ce chantier ?

Lilah

Je déménage, maman.

Maria

Comment ?

Lilah

Je déménage. C’est tout.

Ça me regarde.

Maria

Tu déménages ? Mais où ? 

Avec quel argent ?

Lilah

Ça me regarde je te dis.

Maria

Tu nous laisses tomber ? 

Tu te tires en égoïste, comme ton père ?

Lilah

Je t’en supplie, maman, tu ne vas pas recommencer…

Maria

Moi d’abord ! Moi d’abord ! Comme toujours !

Et moi, tu t’es demandée ce que je vais faire maintenant toute seule avec ton frère ? 

Alex sonne à la porte. 

Alex

J’ai garé la camionnette devant la porte.

Maria

Foutez-moi le camp ! 

Et toi, Lilah, ne remets jamais plus les pieds ici ! 

Tu ne vaux pas mieux que ton père !

Lilah :

Je n’en pouvais plus de vivre ça. Cette misère, toute cette crasse. Il me fallait autre chose. Quelque chose de grand, de beau, de pur. 

Avec Kamal, je me sentais libre, en sécurité. 

C’était un autre monde.

Je ne savais rien de lui mais il voulait tout savoir de moi…

Invité Pascal Manoukian

Pascal Manoukian, ancien reporter de guerre et ancien directeur de l'agence Capa.
Pascal Manoukian, ancien reporter de guerre et ancien directeur de l'agence Capa. © Radio France / Valérie Priolet

Pascal Manoukian, ancien reporter de guerre, il a dirigé l’agence de presse Capa. Il a publié en 2013 le Diable au creux de la main puis en 2015 Les Échoués et aujourd’hui nous le recevons pour son dernier roman, Ce que tient ta main droite t’appartient  aux éditions Don Quichotte, un livre sur la radicalisation, les attentats et Daech !

Le scénariste François Luciani 

François Luciani, scénariste
François Luciani, scénariste / François Luciani

Après avoir été l’assistant de nombreux réalisateurs au cinéma et à la télévision, François Luciani signe son premier film Mémoire d’Amour en 1989. Depuis, il poursuit une carrière de scénariste et de réalisateur, couronné de nombreuses récompenses nationales et internationales. A travers des œuvres telles que L’Algérie des Chimères ou l’Adieu, films référence sur l’histoire de l’Algérie, il explore le lien entre le monde arabe et la France coloniale. Avec le Procès de Bobigny, notamment incarnées par Sandrine Bonnaire et Anouk Grinberg, il illustre l’engagement de Gisèle Halimi et sa lutte contre l’interdiction de l’avortement. Avec Les Camarades, ou l’histoire de six jeunes communistes suivis de 1945 à 1965, il raconte l’espoir d’une jeunesse engagée depuis la Résistance jusqu’à la veille de Mai 68. Co-auteur de la série “l’Instit” pour France 2, il poursuit son exploration de la France contemporaine dans une trentaine de films tels que Notre Juliette, Légende  ou encore Inéluctable, à propos de la sûreté nucléaire. Cette fiction s'inspire de son roman Miss bomb paru chez Michalon en 2014.

Générique

Direction Paradis de François Luciani

avec:

  • Toufan Manoutcheri
  • Abel Jafri
  • Genseric Coleno Demeulenaere
  • Philippe Berodot
  • Johanna Nizard
  • Vincent Pellegrini
  • Et les voix de Mohammed Guellati, Assia Saci, Othello Vilgard, Sylvain Gauthier, Tom Boyaval, Serge Noël, David Stanley
  • Bruitage : Elodie Fiat
  • Prise de son, montage, mixage : Eric Boisset, Bastien Varigault
  • Assistante à la Réalisation : Louise Loubrieu
  • Réalisation: Pascal Deux

Programmation musicale

  • TELEPHONE : La bombe humaine
  • THE NATIONAL : The day I die
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.