Aujourd’hui dans Affaires sensibles, l’affaire des otages français au Liban : 1985-1988.

Pendant plus de trois ans, cet évènement va rythmer la vie médiatique et politique française. C’est d’abord une histoire humaine éprouvante. Il s'agit de Jean-Paul Kaufmann, Michel Seurat, Marcel Carton et Marcel Fontaine. Plus de 1 000 jours séquestrés, plus de 1 000 jours à supporter l’ennui et l’angoisse.

C’est l’histoire des relations diplomatiques de la France qui s’écrit en filigrane, les choix diplomatiques de François Mitterrand et de ses prédécesseurs. Voilà un épisode qui nous transporte, au risque de nous perdre un peu, dans les méandres du Quai d'Orsay, dans les valises des émissaires, entre Beyrouth, Damas, Téhéran, Paris, dans des coffres de voiture où l’on transporte des hommes comme on transporterait des malles. Nous allons donc tenter de comprendre pour qui et pourquoi des Français sont devenus les prisonniers d’un ballet diplomatique qui les dépassent.

Pour en parler et revenir sur ce qu’est la condition d’un otage, la surprise, la peur, l’espoir et le désespoir, nous recevrons le journaliste Hervé Ghesquière , grand reporter pour France Télévision, et otage en Afghanistan du 30 décembre 2009 au 29 juin 2011.

Une émission à suivre, commenter et partager sur Facebook.

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.